Ondelettes pour la détection de caractéristiques en traitement d'images. Application à la détection de région d'intérêt.

par Christophe Damerval

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées

Sous la direction de Cordelia Schmid.

Soutenue en 2008

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    This thesis in image processing addresses the problem of the highlight of some remarquable structures, such as objects we perceive visually. These can be monodimensional, like contours, as well as bidimensional, corresponding to more complex objects. An important problem in computer vision consists on detecting such structures, and also extracting characteristic features from them. In many applications, such as object recognition, image matching, motion tracking or the enhancement of some particular elements, it is a first step before other high-level operations. Thereby, the formulation of performant detectors appears as essential. We show that this can be carried out using wavelet decompositions; in particular, it is possible to define some maxima lines, which turn out as relevant to this problem : one the one hand, so as to detect objects (given by some regions of interest), and, on the other hand, in order to characterize them (computations of Lipschitz regularity and of characteristic scale). This original approach for detection, based on maxima lines, can thus be compared to classical approches.


  • Résumé

    Cette thèse en traitement d'images aborde le problème de la mise en évidence de certaines structures remarquables, comme des objets que nous percevons visuellement. Celles-ci peuvent être autant monodimensionnelles, comme des contours, que bidimensionnelles, ce qui correspond des objets plus complexes. Un problème important issu de la vision par ordinateur est de détecter de telles structures, ainsi que d'extraire des grandeurs caractéristiques de celles-ci. Dans diverses applications, comme la reconnaissance d'objets, l'appariement d'images, le suivi de mouvement ou le rehaussement de certains éléments particuliers, il s'agit d'une première étape avant d'autres opérations de plus haut niveau. Ainsi, la formulation de détecteurs performants apparaît comme essentielle. Nous montrons que cela peut être réalisé grâce des décompositions en ondelettes ; en particulier, il est possible de définir certaines lignes de maxima, qui s'avèrent pertinentes vis à vis de ce problème : d'une part, pour détecter des objets (par des régions d'intérêt), et, d'autre part, afin de les caractériser (calculs de régularité Lipschitzienne et d'échelle caractéristique). Cette approche originale de détection fondée sur des lignes de maxima peut alors être comparée aux approches classiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (188 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 126 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0050/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0050
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.