DECALAGE D’ECHANGE DANS LE SYSTEME Co/MnPd

par Cristina Claudia Macovei

Thèse de doctorat en Magnétisme

Sous la direction de Dominique Givord.

Soutenue en 2008

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail de thèse porte sur l'étude du décalage d’échange dans le system Co / MnPd. Les échantillons ont été caractérisée structuralement en utilisant la diffraction et la réflectométrie de rayons X et magnétiquement en utilisant un magnétomètre VSM et un magnétomètre SQUID pour les mesures magnétiques. Compte tenu de la difficulté dans la compréhension des phénomènes physiques impliqués dans le décalage d’échange, un modèle phénoménologique simple a été développé dans lequel le champ magnétique moléculaire sur la couche antiferromagnétique est modélisé comme un champ magnétique extérieur appliqué. La valeur du champ de décalage est déterminée par le couplage existant entre la première et la deuxième couche AFM. L'étude des effets traînage dans les systèmes à décalage d’échange, constitue une originalité de ce travail. Le modèle de Fatuzzo Labrune, très souvent utilisé pour décrire le renversement de l’aimantation dans les couches magnétiques dures a permis la description de l’activation thermique sur la première partie du cycle dé hysteresis. Ce modèle est valable lorsqu’on considère une seule barrière d'énergie dans la nucléation des domaines magnétiques et une seule barrière pour la propagation des parois. Au delà du premier cycle d’hysteresis, les résultat expérimentaux ne peuvent être décrits par ce modèle. Les modèles qui supposent l'existence d'une large distribution des barrières d’énergie permet alors une très bonne description des effets observés.


  • Résumé

    This thesis concerns the study of Co/MnPd an exchange-biased system. The samples were structurally characterised using X-ray diffraction and reflectometry and magnetically VSM and SQUID magnetic measurements. In view of approaching the physical understanding of exchange-bias, a simple phenomenological model of exchange-bias was developed, in which the interfacial molecular field created by the ferromagnet on the antiferromagnet is essentially equivalent to an external applied field. A striking feature is to show that the HE field is determined by the coupling existing between the first and the second antiferromagnetic layers. Exchange bias fields which are consistent with experimental values are then obtained. Magnetic after effect was studied in great detail for the first time in an exchange -bias system. We showed that the Fatuzzo-Labrune model permits thermal activation to be described along the first branch of the hysteresis cycle. This implies that reversal is governed by nucleation over a very small number of barriers. Along the second and further branches of the hysteresis cycle magnetization reversal involve overcoming of energy barriers which are characterised by a broad energy distribution so that the models which are usually used to describe magnetization reversal in hard magnetic materials are now adequate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (145 p.) ill.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 80 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0027/D
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : TS08/GRE1/0027
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.