Le religieux : l'affaire de Loudun du XVIIe au XXe siècle : une épistémè

par Claire Soudier

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Claude Langlois.


  • Résumé

    L’intérêt porté à l’événement, au 17è siècle, des possessions des ursulines de Loudun se poursuit au 21è siècle. Michel de Certeau qui a colligé les manuscrits dans une exhaustivité exemplaire ne semble pas avoir pu apporter de conclusion définitive. La répétition d’investissement d’autres auteurs sur cette histoire de Loudun semble montrer qu’un reste énigmatique perdure et ne cesse de vouloir s’élaborer et s’écrire. Cette affaire de Loudun est un prisme microscopique de noeuds conflictuels entre différents champs épistémologiques à l’image des conflits macroscopiques propres aux bouleversements d’un passage à l’autre des champs de pensées de ce siècle. Le conflit est-il inhérent à tout passage de systèmes antagonistes, contrariés ou indécidables, à d’autres ? Quelles peuvent être les voies résolutives, sublimatoires ou pacificatrices du frayage du conflit, notamment du conflit psychique ? Dans cette histoire de religieuses, dans cette histoire religieuse, dans ce temps de Réforme-Contre Réforme, le religieux enserré dans les mutations politiques, scientifiques, médicales, semble avoir été mis à mal, défaillant dans son fonctionnement pacificateur, transcendantal et sublimatoire. Serait-ce la problématique d’une mauvaise foi de la part des agents de cette histoire qui a fait que le religieux, excédé par lui-même, n’a pu exercer sa fonction et son mode de traitement, de gestion du conflit en ne pouvant amener une issue tierce et médiatrice au conflit ? Michel de Certeau, utilisant le paradigme de cette histoire de possessions pour peut-être penser les évènements sociaux, politiques de son temps, nous met-il en garde contre la problématique de la mauvaise foi et l’échec du fonctionnement de l’instance psychique du religieux ? La faiblesse de croire serait-elle une force ? Un défi ?

  • Titre traduit

    Religion : Loudun from the 17th to the 20th centirues. An epistemological investigation


  • Résumé

    The interest given to the possession of several sisters of the « Ursuline » order in Loudun during the 17th century continues in the 21st century. Michel de Certeau, who brought together the related manuscripts with exhaustive thoroughness does not seem to have been able to reach a definitive conclusion to this affair. Subsequent involvement by a number of authors on the subject implies that an enigmatic rest persists and continues to search for elaborating and spelling. This « affaire de Loudun » is a microscopic prism of conflicting nodes between various epistemological domains, just like the macroscopic conflicts inherent to upsets provoked by the passage from one to another, of the various fields of thought of this century. Is conflict always inherent to the passage from one antagonistic system to another, from contradicted or undecidable systems to another ? What can be the resolving, sublimating or pacifying channels to clear away conflict, more notably psychic conflict? In this story of nuns, during this religious period, in these times of Reform and Counter-Reform, the religious domain encircled by political, scientific and medical mutations, appears to be failing, unable to act in his role as the transcendental and sublimate pacifier. Could it be that bad faith on the behalf of the actors of this story has rendered it impossible for the cleric, exceeded by his own self, to accomplish his role and method in the treatment of this matter, and in the end, unable to bring a mediated end to the conflict? Does Michel de Certeau use the paradigm of this story of possession in his analysis of social and political events of his time to warn us of the problem engendered by bad faith and the failure of the cleric’s psychic function? Could bad faith be a force? A challenge?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (541 f. )
  • Annexes : Bibliogr. vol. 1, f. 370-377

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 08.16 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.