Préservation et présentation du patrimoine archéologique dans les musées syriens au XXe siècle

par Randa Ismail

Thèse de doctorat en Histoire et archéologie de l'Islam

Sous la direction de Michel Terrasse.

Soutenue en 2008

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études (Paris). Section des sciences historiques et philologiques (autre partenaire) .

Le jury était composé de Jean-Claude Margueron.


  • Résumé

    L'archéologie syrienne va, au XXe siècle, des périodes les plus anciennes aux périodes médiévale et moderne. Ce livre est à la fois une historiographie de cette recherche et un bilan de son apport comme de la préservation du patrimoine et aussi d'une politique culturelle de la Syrie et de ses partenaires. On aborde le choix des sites et leur répartition géographique dans les diverses régions du pays. Certaines ont été privilégiées, du massif calcaire en Syrie à la région basaltique du Hauran au sud. Le Moyen-Euphrate a suscité maintes missions à toutes époques: Mari à l'est, Ebla vers la Syrie centrale. Palmyre et sa steppe ont aussi suscité maintes recherches antiques ou islamiques. Mais pourquoi d'autres régions sont-elles plus négligées? Pour chaque cas et à partir de la carte des sites abordés, sont précisés quelle période et quel type de monuments chaque décennie a étudié mais aussi quelle place a été faite à une perspective diachronique, de l'Antiquité païenne à l'Islam. Parallèlement le mode de recherche et les stratégies déployées apparaissent, du "dégagement" de monuments surtout officiels ou publics à une véritable fouille stratigraphique d'ensembles urbains ou ruraux, à des prospections régionales et à une archéologie de l'aménagement et des paysages? Bref, comment est-on passé d'une collecte de curiosités à une véritable histoire dégagée des "modes" de l'archéologie? Le second volet de cette thèse s'attache à la valorisation du patrimoine. Quelle politique de conservation et de présentation l'étude des sites a-t-elle suscitée? Mais aussi quelle politique muséographique a-t-elle contribué à cette valorisation de la recherche et de ses fruits: du musée de Damas à celui de Palmyre, par exemple une profonde évolution est sensible: ses fondements sont analysés. C'est ainsi l'évolution même de la recherche et de la politique patrimoniale et muséologique qu'elle rend possible qui sont au coeur de ce livre

  • Titre traduit

    Preservation and presentation of archaeological heritage in the syrian museums during the XXth century


  • Résumé

    The syrian archaeology is developped during the 20th century, from the oldest periods to the medieval and modern ages. This book is at the same time an historiography of this research and a description of its contribution to the preservation and to the presentation as well as to the cultural policy of Syria and its partners. Firstly, this book realizes an analysis of the choice of the sites and their geographical distribution in the various regions of the country. Some of them were privileged, from the lime-stone northern syria to the basaltic country of Hauran in the south. The middle-Euphrates led to many missions for all the periods: Mari in the east, Ebla in central Syria. Palmyra and its steppes also led to many ancient and islamic researches. But, why other regions are neglected? For each case, starting from the map of the studied sites, this study analyse which period an which type of monuments each decade has studied but also which place was researched to a diachronic prospect from early pagan antiquity to Islam. In parallel, the used mode of search and strategies appears, from the excavation of an urban or rural complex, to regional prospections and the archaeology of planning and landscapes? How did we pass from collecting antiques to a true history of the "modes" of archaeology. The second part of the thesis studies the valorization of the heritage. Which policy of conservation and presentation did the study of the sites product? But also, which museographic policy did it contribute to this valorization of researchs and its results: from the Museum of Damascus to that of Palmyra, for exemple, an obvious evolution appears: its principles are analyzed. This book tries to give a clear idea of the evolution of research and of the patrimonial and museologic policy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1135, 167 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury après corrections
  • Annexes : Bibliogr. f. 1064-1086. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 353 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4502
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 353 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.