Thomas Mann et Marcel Proust : Tempus multiformum, étude comparatiste

par Raluca-Mihaela Hergheligiu

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jacques Le Rider, Andrei Corbea et de Ion Ianoşi.


  • Résumé

    Notre étude se propose une vision sur la manière dont les romans de Thomas Mann et de Marcel Proust ('La montagne magique', et respectivement, 'A la recherche du temps perdu') reflètent le temps au niveau historique, autobiographique et fictionnel. Par conséquent, elle relève d'une structure tripartiten chacun des trois chapitres-noyaux traitant à la rigueur de la dimension historique, autobiographique et, respectivement fictionnelle de la temporalité des deux oeuvres littéraires. *Le temps historique: bien des ressemblances entre les romans de Thomas Mann et de Marcel Proust proviennent de leur appartenance à la même période historique. Dans cette première partie de notre étude, nous expliquons le choix thématique que firent Mann et Proust pour 'La montagne magique' et, respectivement pour 'La recherche', par le contexte historique dans lequel ces deux oeuvres sont situées. *Le temps biographique: la seconde partie de notre étude traite des affinités du roman temporel de Mann et de Proust avec le genre littéraire de l'autobiographie. Le fait que les romans temporels de Thomas Mann et de Marcel Proust présentent un fort caractère autofictionnel, qu'ils cachent une forte tendance confessionnelle et qu'ils imposent un riche contenu autobiographique peut renvoyer à la familiarité des deux auteurs avec les grands modèles de l'écriture autiographique du 19e siècle. *Le temps fictionnel: la discussion portant sur le temps biographique de la 'Recherche' et de 'La montagne magique' est liée à une argumentation introduite au début de la troisième partie de notre étude, qui débat in extenso la question du temps fictionnel. Cette argumentation concerne les coordonnées définitoires du roman temporel, situé néanmoins entre l'autobiographie, le roman social et le "roman à thèses". Cette troisième partie traite de la réflexion dans le texte littéraire des coordonnées temporelles du présent, du passé et de l'avenir et identifie les figures prédilectes de la représentation du temps dans les deux romans (la métaphore, la répétition, la personnification, le procédé de la description

  • Titre traduit

    Thomas Mann and Marcel Proust - a comparative study


  • Résumé

    The present study proposes a vision on the manner in which the temporal novels of Thomas Mann and Marcel Proust reflect tim on a historical, autobiographical and fictional level. Thus it is structured in three parts, each chapter rigorously dealing with the historical, autobiographical and fictional levels of the temporality of the two literary works respectively. First part, historical time: in the first part of the present study, we explain the thematic choice made by Mann and Proust for 'La montagne magique' and, respectively, for 'La recherche', by the historical context in which the two works are places. Second part: biographical time, the second part of the present study deals with the similitude between the temporal novels of Mann and Proust and the literary genre of the two authors, but also their way of receiving and understanding the autobiographical genre. Goethe's different perception is also their way of receiving and understanding the autobiographical genre. Goethe's different perception is also one of the main points of our thesis. Third part: fictional time, a debate on the autobiographical time in 'La recherche' and 'La montagne magique' is connected to the discussion that opens the third part of the present thesis, which deals with fictional time. This debate concerns the definition of the temporal novel, situated between the autobiography, the social novel and "le roman à theses". Our purpose is to prove that in the works of Thomas Mann and Marcel Proust we can identify similar techniques of rendering temporality. The temporal metaphor, the symbol of time, the temporal repetition and mainly the descriptions related to the modulations of subjective time are also the object of our present thesis. It is the involuntary memory that offers one of the most significant departure points for all stylistic perspectives

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 307-[330]. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 343
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.