Les usages conceptuels du dominium. Théorie politique, droit et théologie pendant la Controverse des Indes en Espagne (1492-1556 )

par David Beytelmann

Thèse de doctorat en Philosophie politique

Sous la direction de Pierre-François Moreau.

Le jury était composé de Pierre-François Moreau.


  • Résumé

    Ce travail étudie la notion de dominium à travers la lecture de trois grands problèmes reliés entre eux dans la Controverse des Indes en Espagne au XVIème siècle : la question de l’esclavage, la justification de la guerre et enfin, la théorie politique qui légitime et donne un fondement politique à la société coloniale. Le travail est structuré autour de quatre grandes parties : dans l’essai méthodologique nous abordons la tradition de l’historiographie de la controverse pour essayer d’analyser les grandes lectures et critiquer des présupposés concernant l’interprétation de la controverse comme débat. Dans la première partie, nous examinons la différence entre la critique de l’encomienda et de l’esclavage pour montrer que ce débat est structuré autour de la question du statut juridique des indiens et non pas de la liberté indienne. Dans une deuxième partie, nous essayons de voir dans quelle mesure le recours à la doctrine de la guerre juste pour justifier le dominium espagnol sur l’Amérique, doit être pensé comme un système de légitimation où la catégorie centrale est le territoire, le dominium, permettant de penser son acquisition selon une analogie entre l’État et les personnes dans le droit civil. La troisième partie enfin, se concentre sur la théorie politique de ce système de gouvernement colonial dont la catégorie de dominium définit les contours : la juridiction territoriale comme centre d’un système où le souverain est un juge qui applique la loi et se soumet à une armature de droits qui contiennent son action.

  • Titre traduit

    Conceptual uses of Dominium. Political theory, law and theology during the Controversia de Indias in Spain (1492-1566)


  • Résumé

    This dissertation studies the notion of dominium through the interpretation of three related problems within the great spanish XVIth century debate over the conquest of Americas : the problem of salvery, the justification of war and finally, the political theory that legitimates and gives a political and legal foundation to the new colonial society, and its regime. The work is structured in four great chapters : in the methodological essay we study the different problems treated by tradition of the debate’s historiography ; in the first chapter, we study the theoretical implications of the confrontation between the critic of the encomienda system and the critic of slavery ; in the second, the justification of war through the doctine of just war is analysed through the interpretation of the ideas of international law historians and Carl Schmitt. Finally, in the thrid chapter, we adress the question of dominium as a key concept for the political theory of the spanish monarchy and try to give a new interpretation of its centrality within the perspective of european political philosophy , as confronted with the rise of the « concept of sovereignty ». The final chapter, or conclusion, is a discussion of key issues concerning the place of the colonial question in the fields of political philosophy, the social and political history of the state, and the construction of theoretical categories of belonging in political philosophy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 p. [et env. 140 f. non pag.])
  • Annexes : Bibliogr. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.