Modélisation numérique de la mise en forme et de la tenue mécanique des assemblages par déformation plastique : application au rivetage auto-poinçonneur

par Sébastien Fayolle

Thèse de doctorat en Mécanique numérique

Sous la direction de François Bay.

Soutenue en 2008

à Paris, ENMP .

  • Titre traduit

    Numerical modelling of process and mechanical strength of joining by deformation : application to self-piercing riveting


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le travail de thèse porte sur la modélisation de la mise en forme et de la tenue mécanique des assemblages par déformation plastique avec comme principale application le rivetage auto-poinçonneur. Dans un premier temps, le développement d’un modèle de comportement, capable de prendre en compte l’ensemble des phénomènes physiques apparaissant lors de la pose du rivet ou de la tenue mécanique du point d’assemblage, est abordé. Le comportement retenu est un comportement élasto-plastique endommageable. Le modèle d’endommagement, basé sur le modèle de Lemaitre et le principe d’équivalence en déformation, a été amélioré afin de prendre en compte l’effet de fermeture des fissures ainsi qu’une limite de triaxialité en dessous de laquelle l’endommagement ne peut plus évoluer. Ce modèle de comportement a alors été implémenté dans la suite logicielle Forge2005®. Afin de s’affranchir du phénomène de localisation, des méthodes d’endommagement non locales ont été introduites. Dans un deuxième temps, la caractérisation des paramètres des lois d’écrouissages et d’endommagement est réalisée en utilisant une méthode d’indentification par analyse inverse basée sur un algorithme évolutionnaire couplé à un méta-modèle. L’ensemble des essais mis en place pour alimenter cet algorithme est abordé de façon précise. Finalement, le modèle numérique développé est utilisé pour simuler le rivetage auto-poinçonneur et la tenue mécanique du point d’assemblage. Pour ce dernier point, un montage ARCAN a été conçu pour solliciter les éprouvettes assemblées en cisaillement, traction ou encore pour des sollicitations mixtes. Les résultats obtenus sont alors comparés avec l’expérience et montrent une bonne corrélation. Le modèle numérique ainsi développé peut également être utilisé pour la majorité des technologies d’assemblage par déformation plastique, mais il constitue également un outil d’aide à l’optimisation de la tenue mécanique, comme cela est illustré en dernière partie de ce travail.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 214 p.)
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : EMS T-CEMEF-0342
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.