Ethnographie d'un islam indien : organisation culturelle et sociale d'une institution musulmane : la dargâh du martyr Ghâzî Miyân (Bahraich, Uttar Pradesh, Inde du Nord)

par Delphine Ortis

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Jean-Claude Galey.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur une des institutions les plus représentatives de l'islman indien: la dargah du martyr Ghazi Miyan, à Bahraich (Uttar Pradesh). Elle soulève la question de l'inscription des valeurs de l'islam dans la société locale hindoue, étudiée à travers trois thèmes: l'organisation cultuelle, l'organisation sociale et la geste du martyr. Le culte quotidien et festif a permis de mettre au jour les participations distinctives de musulmans et d'hindous, habitants le territoire défini par le culte de Ghazi Miyan. Ce dernier apparaît telle une puissance localequi agit en rapport à la contingence humaine. L'organisation sociale de l'institution est fondée sur la relation de service et sur un partage des richesses entre plusieurs ayants droit. La geste du martyr est protéiforme (hagiographie, légende locale et ballades) et se révèle comme une recomposition du prototype du jeune héros guerrier mort en, martyr, à partir d'un univers partagé de valeurs islamiques et hindoues.

  • Titre traduit

    Ethnography of an Indian Islam : religious and Social Organization of a Muslim Institution : the Dargâh of the Martyr Ghâzî Miyân (Bahraich, Uttar Pradesh, North India)


  • Résumé

    This thesis deals with a dargâh, the most representative institution of Islam on the Indian subcontinent. The study of the dargâh of the martyr Ghâzî Miyân in Bahraich (Uttar Pradesh) raises issues concerning the role of Islamic values in local Hindu society. These have been studied from three different perspectives: organization of worship, social organization, and the martyr’s acts. Both daily and festive worship, analysed on the basis of notions of time and space, reveals the distinctive roles played by Muslim and Hindu inhabitants of a territory defined by the worship of Ghâzî Miyân. He appears to be a kind of local power who reacts in function of human events. The social organisation of the sanctuary as an institution, comparable to the ancient landownership system, is based on relations of service and the sharing of wealth between several beneficiaries. The hagiography of the martyr describing him as a Jihad conqueror seems at first sight to be in contradiction with his veneration. His story is interwoven with hagiography, local legends and ballads and reveals itself to be a reconfiguration based on a universe of shared Islamic and Hindu values of the classic young warrior hero who dies a martyr’s death.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (670 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 628-650

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.