Analyse spatiale des relations entre les hommes et les chimpanzés dans la région de Boké (Guinée)

par Vincent Leblan

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Philippe Descola et de Frédéric Joulian.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    C'est essentiellement sur la mise en évidence de comportements non adaptatifs chez les chimpanzés ("Pan troglodytes vertus") que s'appuient les travaux sur les traditions animales, dont l'éthologie a rendu compte en mobilisant massivement la notion de "culture" depuis trente ans. Mais seuls les comportements produits dans un milieu aussi "naturel" que possible, c'est à dire préservé de toute intervention humaine, sont véritablement qualifiés de "culturels". Prenant le parti inverse, la présente recherche fut conduite dans des espaces ouverts aux interactions entre les chimpanzés et les cultivateurs Peul et Landouma de la région de Boké (nord-ouest de la Guinée). Elle met à contribution les méthodes de l'ethnographie, de l'histoire et de l'éthologie dans l'étude de cet habitat. Les traces physiques de la présence des chimpanzés (nids, restes alimentaires, feces) sont examinées en contexte ethnohistorique et font l'objet d'une analyse spatiale sous SIG (Sysytème d'Information Géographique), grâce à un support cartographique élaboré à partir d'une image satellitaire. Il ressort de cette analyse que l'histoire de l'anthropisation des milieux, loin de nuire à la compréhension des dynamiques socio-spaciales et alimentaires de ces animaux, agit au contraire comme un révélateur de leurs capacités d'innovation et de leurs traditions. Partie d'une réflexion générale concernant le processus d'hominisation, cette approche questionne la notion de "représentation collective" en usant de la fécondité du comparatisme interspécifique : anthropoïdes actuels, hommes modernes et homidinés anciens. Ces découvertes ont également des implications pour les questions relatives au façonnement et à la gestion dite "participative" de l'environnement biophysique en Afrique de l'Ouest, engageant tant les hommes que les animaux ou les génies de la brousse.

  • Titre traduit

    Spatial analysis of relationships betwwen humans and chimpanzees in the Boke region (Guinea)


  • Résumé

    Animal tradition studies are essentially based on the revelation of non-adaptive behaviors among achimpanzees ("Pan troglodytes verus), which ethology has analysed by resorting massively to the notion of "culture" over the past thirty years. But only those behaviors produced in as "natural" a setting as possible, i. E. Those protected from any kind of human intervention, are truly considered "cultural". Working from an opposite view, this research was conducted in areas open to interactions with Fula and Landuma farmers of the Boké region (northwestern Guinea), borrowing methods from ethnography, history and ethology in the study of this habitat. The physical traces of chimpanzees' presence (nest, feeding remains, feces) are considered in ethnohistorical context and spatially analyzed using GIS technology, with the help of a cartographic medium elaborated from a satellite image. This analysis shows that far from preventing access to any understanding of these animals' socio-spatial and dietary patterns, the history of human-induced environmental change is a useful tool in order to uncover their innovation capacities ans traditions. Beginning with a general reflection on the hominization process, this approach tackles the notion of "collective representation" using the fruitfulness of interspecific comparatism : that of present-day anthropoids, modern humans and ancient hominids. These discoveries also have implications concerning matters related to the shaping and to the so-called "community" managment of the biophysical encironment in Western Africa, concerning human beings as much as animals or genii of the land.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Éditions EHESS à Paris

Aux frontières du singe : relations entre hommes et chimpanzés au Kakandé, Guinée (XIX-XXIe siècle)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (498 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 461-498

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 340
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 340
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11239
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Éditions EHESS à Paris

Informations

  • Sous le titre : Aux frontières du singe : relations entre hommes et chimpanzés au Kakandé, Guinée (XIX-XXIe siècle)
  • Dans la collection : En temps & lieux , 69
  • Détails : 1 vol. (287 p.)
  • ISBN : 978-2-7132-2681-6
  • Annexes : Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.