La prise de parole de l'immigration subsaharienne en France (1960-1995)

par Jean-Philippe Dedieu

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Gérard Noiriel.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    À l'exception de la période qui précède la décolonisation, l'immigration subsaharienne en France a été durablement négligée par les historiens et les sociologues. Pour contribuer à sa socio-histoire, l'approche comparatiste s'est imposée dans l'intention d'interroger la représentation d'un courant migratoire stigmatisé. Plus interne qu'externe, la comparaison s'est déployée en confrontant la participation des migrants subsahariens à différents collectifs d'appartenance, groupements d'intérêts ou groupes socio-professionnels. « Amicalistes », « syndicalistes », « développeurs », « comédiens» et « avocats », les cinq terrains d'enquête réunis dans cette recherche tentent par leur juxtaposition de rompre avec une représentation de migrations qui est bien plus fondée sur la contribution de leurs membres à l'économie qu'à une histoire culturelle, juridique ou politique. Prendre pour objet d'étude leur prise de parole revient à examiner les conditions et les contraintes par lesquels s'objectivent des entités collectives et se fondent les frontières sociales sous la double emprise des États français et africains. Les processus de prise de parole questionnent en effet les conditions sociales et politiques d'institutionnalisation des porte-parole et de production des groupes qu'ils représentent. Au terme de cette recherche, deux thèmes s'imposent. Le premier met en valeur les stratégies qui furent développées, avec le soutien de l'Etat français, par les gouvernements africains pour l'exercice du pouvoir. Le second précise les discriminations qui vulnérabilisent, des ouvriers aux élites, l'immigration africaine en France.

  • Titre traduit

    Discursives Practices of Sub-Saharan Migration in France (1960-1995)


  • Résumé

    Excluding the pre-decolonisation era, historians and sociologists have long neglected Sub-Saharan immigration. In order to examine its social history, the comparatist approach appears to be the most pertinent when examining the official representation of a particularly vilified and reified migratory movement. InternaI, rather than externat this comparative study focused on the participation of African migrants to various groups: interest groups or professional groups. '"Leaders of governmental associations", "trade unionists", "developers", "actors", "Iawyers", the five areas of enquiry gathered in this research project attempt by means of juxtaposition to break with the representation of migrants based on their members' contribution to the economy, rather than on cultural, legal of political history. Focusing on their discursive practices amounts to examining the conditions and constraints which objectivise collective entities and legitimize social frontiers under the double ascendancy of French and African states. The very process of making their opinion heard raises the question of the social and political conditions of the institutionalization of their representatives and the constitution of the groups they represent. Two themes stand out in the conclusion to this research. The first ilIustrates the strategies which were developed by the African governments, with the backing of the French State, concerning the political power. The second specifies the discrimination which undermine, be it labourers or elites, African migrants in France.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Klincksieck à [Paris]

La parole immigrée : les migrants africains dans l'espace public en France, 1960-1995


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (525 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.380-428. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2008-161

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Klincksieck à [Paris]

Informations

  • Sous le titre : La parole immigrée : les migrants africains dans l'espace public en France, 1960-1995
  • Dans la collection : Pouvoirs de persuasion , 8
  • Détails : 1 vol. (335 p.)
  • Notes : Table des matières.
  • ISBN : 978-2-252-03828-4
  • Annexes : Bibliographie p. [307]-319. Notes bibliographiques en fin d'ouvrage. Glossaire. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?