L'expérience ordinaire : fabrication d'un énoncé de jardin

par Cyrille Marlin

Thèse de doctorat en Jardins, paysages, territoires

Sous la direction de Bernard Lassus.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Comment redonner une place prépondérante à l'expérience individuelle dans les procédures d'aménagement de l'espace public ? Une réponse en forme d'hypothèse consiste à dire que cela passe par un développement de notre capacité à formuler l'expérience dans sa dimension la plus ordinaire. Il faut, pour cela, tenter de differencier les expériences particulières, que nous sommes habitués à dire, de l'expérience ordinaire, plus difficilement appréhendable. L'expérience ordinaire est le substrat familier de nos activités, auquel nous ne prêtons normalement pas attention et que nous percevons mal parce qu'il est trop proche et trop commun. L'ensemble de ma recherche vise à développer ce plan de l'expérience de manière conceptuelle et pratique pour dire et voir l'espace public. Progressivement, une méthode singulière d'observation et d'énonciation se dessine. Je l'ai appelée "méthode des jardins" parce qu'elle consiste simplement à "faire un jardin personnel" dans l'espace public

  • Titre traduit

    The ordinary experience how to make another way to say : this is a garden


  • Résumé

    How can we use the individual experience in the public space building process ? One way to answer is to make the hypothesis that our ability to put into words the ordinary dimension of the experience needs to be developed. With this aim in view, we first have to differenciate "particular experiences", which we are really used to tell, from the "ordinary experience", much more difficult to appreciate. The ordinary experience is the familiar substratum of our activities, to which we usually don't get many attention and which we don't discern very well because it is too close to us and too common. My research aims at developping this dimension of the everyday's experience in a conceptual way as much as in a practical way in order to differently tell and see the public space. Progressively appears a peculiar method of observation and statement. I called it "the gardenning method" because it simply consists in "making a personal garden" in the public space

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (460 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 447-448. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2008-143

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.