Une étude du fondamentalisme islamique au Pakistan à la lumière de la théorie de la dissonance cognitive

par Ahmad Zubair

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Olivier Roy.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce travail tente d'expliquer le conflit entre les valeurs modernes et islamique à la lumière de la théorie de la dissonance cognitive. La vision fondamentaliste de l'islam conçoit cette religion comme un système qui peut être fonctionnels au XVI siècle. Pour les islamistes, avoir un état et un système judiciaires inspiré du Coran et de la Sunna est une mission religieuse. Certaines question notamment celles qui concernent les droits de femmes ou les lois de Hudud, -le thème que nous avons analysés dans cette thèse-sont assez épineuse car l'islam et la modernité les conçoivent très différemment. Un croyant ou un islamistes a, à la foi deux cognitions à l'esprit: celle véhiculée par l'islam et celle diffusée par la modernité. La cognition moderne s'appuie sur les réalités sociales alors que celle de l'islam trouve son origine dans le Livre sacré ou dans les paroles du Prophète. Il nous a semblé que la théorie de la dissonance cognitive explique parfaitement cet état d'esprit. À travers nos analyses nous tentons de voir dans mesure la dissonance cognitive affecte le processus d'islmisation et celui de modernisation de la société


  • Résumé

    This dissertation is a study of the conflict between religious and Islamic values in the light of cognitive dissonance theory. The fundamentalist version of Islam perceives in this religion not only a dogmatic creed but also and more importantly a workable social political and judicial system. We have dealt with some of the very sensitive questions in this study: the Islamic values pertaining to the rights of women or the Huddod laws are, to say the least, very much opposed to the social and moral standards of the 21st century. For an islamist mind, creation of state bases upon Islam legislature inspired of Koran and Sunnah is a part of religious faith. A believer or an islamist, therefore has two different cognitions in mind at a time: the one stemming out of a purely religious faith and the one resultant of modern social conventions. The theory of cognitive dissonance, in this perspective, has seemed to us a useful tool and a workable hypothesis to understand and to analyze the way a religious mind attempts to reduce or to dodge cognitive dissonance. This leads us to measure the influence exerted by this state of mind on the process of islamisation and of modernization of the present day society

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (397 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 387-397. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2008-131
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.