Causalité et liberté : implications juridiques de l'esthétique d'Adorno

par Luis Sergio de Oliveira Lopes

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Estebán Buch.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Orientée par l'esthétique, la pensée d'Adorno se pose comme la philosophie de la critique de la raison identificatrice, voire de la raison mise à jour notamment par l'idéalisme subjectif de Kant et par l'idéalisme objectif de Hegel, pour lesquels le particulier n'est qu'un produit de l'universel. Or, plus que tributaire de cet idéalisme, la philosophie juridique se révèle comme le véritable schéma de la pensée bourgeoise, en tant que pensée de la domination de l'universel sur le particulier. Extrêmement répressive, aussi bien sous la forme du jusnaturalisme que sous celle du positivisme, la philosophie du droit ne se pose qu'en tant que philosophie de la non-liberté. À partir de la pensée d'Adorno une philosophie juridique n'est possible qu'en tant que philosophie différentielle, qui plus est une philosophie de la non-identité entre l'universel et le particulier, mieux, une philosophie de l'aporie entre causalité et liberté. De ce fait, cette philosophie doit être orientée par l'esthétique matérialiste, laquelle, selon Adorno, se montre comme le modèle le plus complexe du rapport dialectique entre l'universel et le particulier, voire un rapport sans synthèse, où la souffrance de l'individuel est mise en communication avec la norme. Cette philosophie juridique différentielle, en tant que souvenir permanent de l'état de souffrance du particulier n'est rien d'autre que la condition de possibilité de l'établissement d'une pratique fondée dans la paix, qui plus est la communication dans la différence. Cela étant, la philosophie juridique devient, contre la tradition, une philosophie théorique que doit porter la conscience plus rigoureuse des antagonismes à trois niveaux, à savoir le niveau négatif (l'expérience), le niveau subjectif (jugement) et le niveau objectif (l'oeuvre)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (425 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 415-425. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2008-126

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.