De l'invisibilité à la visibilité : politiques d'intégration et stratégies identitaires des Tsiganes de Hongrie dans une ville (post)-industrielle

par Zsuzsanna Vidra

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Schnapper.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS en cotutelle avec Budapest, Université Loránd Eötvös .


  • Résumé

    Le but de ma recherche était de découvrir, comment le pouvoir a traité « la question tsigane» lors de différentes périodes de l'Histoire (le communisme et le post-communisme), tout en examinant les réactions des Tsiganes à des politiques qui visaient à changer profondément leur vie. La recherche a été conduite dans une collectivité locale, une ville post-industrielle. Les trois «agents» identifiés pour l'intérêt de cette recherche au niveau local sont les autorités locales, les membres de la population majoritaire et les Tsiganes. Malgré le discours émancipateur d'intégration, le changement de statut social des Tsiganes dans le système communiste n'est pas véritablement envisagé ni encouragé. Dans le nouveau système politique, l'exclusion des Tsiganes à cause de l'apparition du phénomène de bouc émissaire après les changements et à cause des effets pervers de la reconnaissance de la différence culturelle et ethnique, s'est renforcée. Concernant les Tsiganes ils sont obligés de suivre la voie de construction d'identité assignée par le pouvoir et par la société

  • Titre traduit

    From invisibility to visibility : the politics of integration and the identity strategies of gypsies in Hungary in a (post-) Industrial town


  • Résumé

    The aim of the research was to discover how the "Gypsy question" had been treated by the authorities in different historical periods (namely during communism and post-communism) and at the same time examine how Gypsies reacted to the policies that intend to change their lives profoundly. The research was undertaken in a local community in a post-industrial town. The three "agents" identified as being important for this research were the local authorities, the members of the majority population and the Gypsies. Despite the empancipatory discourse of the integration politics, the change of the social status of Gypsies was neither envisaged nor encouraged in the communist system. In the new political system, the exclusion of Gypsies has reinforced because of the appearance of the phenomenon of scapegoating and because of the backlash of the politics of recognition of cultural and ethnic differences. As regards the Gypsies, they were and are obliged to follow the path of identity construction as it is assigned to them by the authorities and the society

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 310-325. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2008-125

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.