Jeux généalogiques sur l'Antiquité : l'archéologie en Tunisie (XIXe-XXe siècles)

par Clémentine Gutron

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de François Pouillon.

Soutenue en 2008

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    À la croisée de l'histoire des savoirs, de l'histoire culturelle et de l'historiographie, ce travail analyse la constitution d'un domaine de connaissance, l'archéologie, dans une Tunisie tant coloniale qu'indépendante. Comment cette discipline, qui revendique à juste titre un crédit de scientificité, se trouve-t-elle enrôlée dans des logiques d'affirmation impériale ou nationale? Comment la définition des identités et des patrimoines évolue-t-elle dans les contextes significativement différents que sont les périodes coloniale et nationale ? La lecture combine les méthodes de l'histoire et de l'anthropologie à partir de cas précis et à l'aide d'une documentation variée - production savante, enquêtes d'archives, travail de terrain etc. Les jeux généalogiques à l'œuvre, engagés au XIXe siècle et rendus plus complexes aujourd'hui avec l'internationalisation liée au développement du tourisme, sont ainsi décryptés sur une série de chapitres thématiques mêlant les points de vue diachroniques et les analyses synchroniques. Les institutions, la face cachée de cette activité, les archéologues, les sites et enfin le retour des Anciens constituent différents observatoires à partir desquels les liens entre archéologie et présent sont analysés. Dans ce qui cherche à être une contribution à l'histoire des relations culturelles entre la France et la Tunisie, on défend la thèse que l'archéologie est une science humaine qui s'ignore et dont les effets sur la société sont particulièrement lourds de conséquences

  • Titre traduit

    Genealogical games on Antiquity : archaeology in Tunisia (19th -20th centuries)


  • Résumé

    Combining history of knowledge, cultural history and historiography, this study analyses how a field of knowledge, archaeology, is built up, in colonial Tunisia as weIl as after its independence. How is this acadeInic discipline, which rightly daims a scientific legitimacy, enlisted in argumentations which support imperialist or national daims? How do the definitions of identities and heritage evolve in such significantly different contexts as the colonial and national periods? This approach combines historical and anthropological methods, analysing specific case studies, and is based on a wide and varied documentation -scientific literature, archives surveys, field work, etc. The genealogical links at work which began in the 19 th century and are today made more complex due to the internationalisation related to the expansion of tourism, are interpreted through a set of thematic chapters' mixing diachronic points of view and synchronic analysis. Institutions, the hidden face of this activity, archaeologists, archaeological sites and finally the return of the Ancients, make up the different fields of observation from which the ties between archaeology and present are analysed. In what strives to be a contribution to the history of cultural relations between France and Tunisia, we support the thesis that archaeology is a human science which neglects itself and of which the et1ects on society have particularly serious consequences

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Karthala à Paris et par IRMC à Tunis

L'archéologie en Tunisie, XIXe-XXe siècles : jeux généalogiques sur l'Antiquité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (464 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 434-461. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2008-34
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Karthala et par IRMC à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'archéologie en Tunisie, XIXe-XXe siècles : jeux généalogiques sur l'Antiquité
  • Dans la collection : Hommes et sociétés
  • Détails : 1 vol. (327 p.-[32] p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-8111-0396-5
  • Annexes : Bibliogr. p. [277]-314. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?