Séparation argent-or à partir d'un jus de lixiviation à la thiourée par extraction liquide-liquide

par Zeferino Gamino Arroyo

Thèse de doctorat en Génie des procédés

Sous la direction de Moncef Stambouli.


  • Résumé

    La récupération de l'or et l'argent à partir de leurs minerais se fait en général en deux étapes : une mise en solution du minerai suivie d’une ou plusieurs étapes de séparation. Les procédés de lixiviation utilisent comme réactifs le mercure et le cyanure. Ces réactifs sont particulièrement toxiques et polluants. Un réactif alternatif et performant a été proposé, la thiourée. L’objectif de cette étude est d’explorer la possibilité de coupler la lixiviation à la thiourée avec une séparation par extraction liquide–liquide. Une synthèse bibliographique des procédés en vigueur et des mécanismes de lixiviation par la thiourée ainsi qu’une revue complète des systèmes extractants susceptibles de convenir ont été effectuées. Des essais préliminaires ont permis de sélectionner un extractant original et performant, l’acide di(2-ethylhexyl) dithiophosphorique, D2EHDTPA. N’étant disponible commercialement que sous forme de sels métalliques, le D2EHDTPA a dû être synthétisé et caractérisé. Une étude paramétrique de la thermodynamique d’extraction de Ag et Au par le D2EHDTPA a été entreprise. Elle a permis d’identifier le mécanisme réactionnel et la stœchiométrie des complexes extraits. L’extractant possède une grande affinité pour les deux métaux, leur séparation est donc réalisée par désextraction sélective. Un schéma de procédé permettant la séparation des deux métaux et le recyclage de la thiourée a été proposé et dimensionné. La séparation de Ag extrait se fait à la désextraction par une solution de thiocyanate. Une section de lavage permet alors d’affiner cette séparation. Au est ensuite désextrait avec une solution de thiosulfate. Les puretés attendues sont supérieures à 99,90%

  • Titre traduit

    Recovery of silver and gold from thiourea leaching Au-Ag ore liquors by liquid-liquid extraction


  • Résumé

    The recovery of gold and the silver from their ores are done in general in two stages: a leaching of the ore followed of one or more stages of separation. The processes of leaching currently use as reactive either mercury or the cyanide. These reagents are particularly polluting for the environment and very toxic for human health. Research of alternative processes was undertaken in the Eighties. A powerful but expensive reagent was proposed: thiourea. The objective of this research is to explore the possibility of coupling leaching by thiourea with a separation by liquid-liquid extraction. A bibliographical synthesis of the processes of mechanisms of leaching by thiourea as well as a complete review of the systems extractants likely to be appropriate were carried out. Preliminary tests provided us to select one original powerful extractive reagent, the Di-(2-ethylhexyl) dithiophosphoric acid (D2EHDTPA). Available commercially only in the metal salt form , it was synthesized and characterized. An exhaustive parametric study of the thermodynamics of extraction of Ag and Au with D2EHDTPA has been investigated. It allows to identify the stoichiometry of the extracted complexes. As extractant has a great affinity for Au and Ag, their separation is carried out with the help of a selective stripping. A diagram of process allowing the separation of two metals and the recycling of thiourea was proposed and dimensioned. The separation of the extracted Ag is done with a stripping step thanks a thiocyanate solution. The addition of a section of washing provided to refine this separation. Finally, Au is stripped with a thiosulfate solution. The awaited purities are higher than 99,90%

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVI-188 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 137 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 64712
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.