Efficacité de la stratégie des mélanges d'herbicides pour la gestion des populations de mauvaises herbes résistantes

par Bertrand Jacquemin

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Biologie des populations

Sous la direction de Jacques Gasquez et de Xavier Reboud.

Soutenue en 2008

à Dijon .


  • Résumé

    L'utilisation intensive et répétée d'un même herbicide pour contrôler les populations de mauvaises herbes a engendré l'émergence de mécanismes de résistances. La perte d'efficacité du désherbage, engendrée par ces résistances, devient alors problématique pour les agriculteurs. Cette thèse vise à évaluer dans quelle mesure l'application simultanée d'herbicides à modes d'actions différents, sous forme de mélanges, peut permettre une gestion efficace des populations adventices résistantes. D'un point de vue théorique, les mélanges d'herbicides sont fréquemment préconisés en prévention de l'émergence de résistances. En pratique, les agriculteurs utilisent des mélanges dès lors que l'herbicide habituellement utilisé seul pour contrôler la population, devient inefficace du fait de la présence majoritaire de plantes résistantes. L'association d'une second mode d’action permettant de rétablir le contrôle de la population. En modélisant l'évolution d'une résistance sous l'effet d'une telle utilisation de mélanges d'herbicides, nous montrons que quelques situations permettent, en théorie, de réduire la proportion de plantes résistantes d'une génération à l’autre. Toutefois, l’expérimentation révèle que les conditions associées à ces situations sont très rarement retrouvées au champ. Nous concluons donc que l’utilisation de mélanges d’herbicides sur des populations en partie résistantes à l’un des produits n’est pas efficace en tant que stratégie de gestion d’une résistance déclarée. La résistance étant l’effet d’un processus adaptatif inévitable, la meilleure application des mélanges est de retarder son apparition plutôt que de lui faire face.

  • Titre traduit

    Effectiveness of the herbicide mixtures strategy for the management of resistant weed populations


  • Résumé

    The intensive and repeated use of one unique herbicide to control the weed populations induced the emergence of resistance mechanisms. The progressive lost of weed control induced by the resistance appears as a real problem for growers. The present thesis evaluates the effectiveness of a simultaneous application of two herbicides with two different modes of action in a mixture to manage resistance in weed populations. The literature shows many theoretical studies which recommend the use of herbicide mixtures to prevent or delay the resistance. However, in practice, growers commonly use herbicides mixtures when the current herbicide becomes inefficient because of the abundance of resistant plants. The combination with a second mode of action allows refunding a good control of the population. By modelling the evolution of one frequent resistance in a population treated with one herbicide mixture, we found that few situations theoretically allow a decrease of the proportion of resistant plants over several generations. However, our experiment reveals that the particular conditions describing these situations are seldom encountered in field. We conclude that the use of herbicide mixtures cannot works as a good strategy to manage some weed populations which are partially resistant to one of the two herbicides. As the resistance is an inevitable adaptive process, the best use of herbicide mixtures is to retard its appearance rather than faced it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(181 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 172-181, [119] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/2008/39
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.