Art et individuation : la rupture expressionniste

par Astride Bissa Bi Nzue

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Maryvonne Perrot.

Soutenue en 2008

à Dijon .


  • Résumé

    L’expressionnisme, considéré comme l’une des plus grandes avancées esthétiques du 20ème siècle, s’attache à une conception de la création artistique comme construction de la personne, mode d’individuation. Et, prenant le contre-pied des critères de définition habituels, le Beau ou la Forme, cette esthétique singulière née dans un contexte particulièrement difficile, représente pour l’art du début du 20ème siècle et toute la pensée esthétique contemporaine, un véritable catalyseur. En effet, l’expressionnisme induit une transformation totale du mode représentatif de l’art, celle de la figure du sujet humain et de son rapport au monde, donnant ainsi à l’art une nouvelle dimension anthropologique. Il marque donc une approche de l’art qui permet de mettre au jour ou de résoudre la question d’une éthique de l’humain, incompatible avec des définitions essentialistes. Ainsi, cette esthétique apparaît d’abord comme le rejet catégorique d’une réalité sociale, culturelle et politique particulièrement éprouvante, mais qui semble en même temps forger son caractère et déterminer ses orientations. L’émergence du primitivisme est à cet égard emblématique. Ce primitivisme qui apparaît comme acceptation, comme reconnaissance d’une altérité quasi radicale, quête de sens et d’identité, affecte l’expressionnisme et l’art contemporain dans leur conception de l’art et de la conception de la vie. Par conséquent, cette impulsion tout à fait particulière du primitivisme représente l’une des meilleures manifestations de la révolution esthétique du 20ème siècle mais aussi, fait de l’expressionnisme le creuset d’une conception de l’art et de l’homme en dehors de tout particularisme tranché et de formes arrêtées.


  • Résumé

    Expressionism, considered like one of the most esthetic advanced of the 20th century, is related to an artistic creation conception like the person building, individuation mode. And, taking the opposite of usuals definiton critarials, Nice and Shape, this singular esthetic born in a difficult particular context, represent a real catalyzer for the art of the bigginning of the 20th century and the whole comtemporain esthetic thinking. Sure enough, expressionism induct a whole transformation of the representative mode of art, the one of the human subject face and his relation with world, thus giving a new anthropolical dimension to art. So this indicate an approach of art which permit to set or resolve the question of an human ethic, imcompatible to the essentialists definitions. Thus, this esthetic appears like first a categorical reject of a social, cultural and politcal reality particulary difficult, but which seems at the same time build his temperament and determine his orientations. The appearance of primitivisme is as this respect emblematic. This primitivism which appears like an acceptation, like a recongnition, like an altirity almost radical, seeks of identity and senses, affecting expressionism and comtemporain art in their conception of art and life. Consequently, this special impulsion of previtivism represent one of the most manifestations of the esthetic revolution of the 20th Century but also, fact that expressionism the melting pot of an art conception and human out of stand out and rules.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (401 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 386-401

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T391
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.