Mémoire de travail et fonctions exécutives : l'apport du modèle de partage temporel des ressources

par Sophie Portrat

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Valérie Camos et de Pierre Barrouillet.

Soutenue en 2008

à Dijon .


  • Résumé

    Les relations unissant les activités de maintien et de traitement exécutif au sein de la mémoire de travail sont étudiées dans le cadre du modèle de Partage Temporel des Ressources (Barrouillet, Bernardin, & Camos, 2004). Nous analysons le rôle du central exécutif dans le maintien au travers de tâches d'empan complexe évaluant l'impact d'une large gamme de fonctions exécutives (i. E. , la sélection de réponse, la récupération, l'inhibition des réponses prédominantes et l'updating) sur le maintien concurrent. D'une part, nous observons que la mise en œuvre de n'importe quelle fonction exécutive dans une activite�� de traitement se traduit par une diminution des performances de mémorisation. D'autre part, une méta-analyse regroupant l'ensemble des données recueillies permet d'établir une métrique précise de cet effet : la perte mnésique engendrée par toute activité de traitement contrôlé dépend exclusivement de la proportion de temps pendant laquelle cette activité capture l'attention. Le maintien et le traitement des informations dépendent donc tous deux du central exécutif, lequel est responsable de la mise en œuvre séquentielle des processus exécutifs. Pendant qu'une activité de traitement contrôlée est réalisée, elle occupe le central exécutif qui n'est dès lors pas disponible pour le rafraîchissement des traces mnésiques déclinantes.

  • Titre traduit

    Working memory and executive functions : a time-based resource-sharing account


  • Résumé

    The relationships between maintenance and executive processing within working memory are explored through the Time-Based Resource-Sharing model (Barrouillet, Bernardin, & Camos, 2004). We study the role of the central executive in maintenance through the use of complex span tasks by investigating the impact of a wide range of executive functions (i. E. , response selection, retrieval, inhibition of prepotent responses and updating) on concurrent maintenance. On the one hand, we observe that the involvement of any executive function in a processing activity results in a decrease of memory performance. On the other hand, a meta-analysis establishes an accurate metric of this effect: the memory loss induced by a controlled processing activity is exclusively determined by the proportion of time during which this activity captures attention. Both maintenance and processing are underpinned by the central executive in charge of the sequential setting up of the executive processes. When a controlled processing activity is performed, it occupies the central executive that is no longer available for refreshing decaying memory traces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 212-228. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T378
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.