Le réseau en santé : une pluralité de fondements théoriques pour une mise en œuvre pertinente

par Anne Buttard

Thèse de doctorat en Science économique

Sous la direction de Maryse Gadreau.

Soutenue en 2008

à Dijon .


  • Résumé

    Le réseau s’est largement diffusé en santé sans toutefois répondre aux attentes placées en lui. Nous soutenons que la mise en œuvre inadaptée de cette forme organisationnelle restreint ses apports pourtant théoriquement établis. Dans une première partie, nous nous référons à une pluralité de cadres théoriques pour dégager l’apport potentiel du réseau. Les théories attenantes au cadre standard pointent in fine l’opportunité d’une version concurrentielle du réseau et d’une politique de contractualisation incitative (chapitre 1). L’Economie des Conventions est à son tour mobilisée dans le cadre d’un réseau impliquant des agents dotés d’une rationalité interprétative (chapitre 2). Support central de sa régulation, la règle-convention affirme le réseau comme une forme organisationnelle à part entière, valorisant la coopération, la confiance et la délibération. Dans une seconde partie, nous nous livrons à une critique de l’existant qui souligne les difficultés rencontrées par ces organisations transversales au fonctionnement complexe, confrontées au cloisonnement du système (chapitre 3). Le dernier chapitre utilise les enseignements théoriques des deux premiers pour contribuer à une amélioration de l’existant. Il met l’accent sur les modalités d’un outil adapté à l’évaluation transversale des réseaux. Il cible ensuite l’opportunité d’une gouvernance régionalisée et duale de ces organisations : externe entre la tutelle et les réseaux sur le mode d’une contractualisation incitative, interne aux réseaux sur le mode d’une coopération entre agents.

  • Titre traduit

    Health care networks : a plural theoretical analysis for a relevant implementation


  • Résumé

    Network organizations widely multiply in health care systems whereas they didn’t fulfil their objectives. We support that the unsuited implementation of French health care networks limits their contributions however theoretically proved they are. In a first part, we refer to different theoretical frameworks in order to draw network's potential contribution to the efficacy and the equity of health care. Standard Economics establish the appropriateness of networks grounded on competition, contracts and incentives (chapter 1). Then we refer to Economics of Convention and to an interpretative rationality hypothesis. On this basis we describe networks as alternative organizations - different both from market and from hierarchy -, built on convention rules and improving cooperation, trust and deliberation between their members. In a second part, we review existing networks in France (chapter 3). We underscore their limits, which are widely due to the complex running of those horizontal organizations confronted with the compartmentalization of the health care system. In chapter 4 we refer to the theoretical analyses developed in the first part, to contribute to an improved implementation of French health care networks. We firstly specify the details of an evaluation tool adapted to networks. Then, we advocate a regionalized bipartite management of French health care networks: an external governance delegated to an unified regional regulator, that favours incentive contracts, and an internal regulation based on trust and cooperation between the members of the organization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(678 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 607-662, [500] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/2008/6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.