Privatisations et lutte contre les monopoles au Maroc : une approche par l’économie industrielle

par Chakib Boukhalfa

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Louis de Mesnard.

Soutenue en 2008

à Dijon .


  • Résumé

    L'évolution du contexte international et le faible rendement des entreprises publiques ont conduit les pouvoirs publics marocains à s'engager dans un processus irréversible de réforme économique, recommandé par les institutions financières internationales. Le but final est une libéralisation externe et interne totale ; ce qui signifie une déréglementation des secteurs jusque-là réglementés et une privatisation des entreprises sous contrôle public. L’objectif principal de cette recherche est de voir si la privatisation et la déréglementation au Maroc ont été positifs pour l’économie nationale en général et pour les entreprises privatisées en particulier, ou si cela était uniquement pour satisfaire les exigences du FMI et de la Banque Mondiale, ou encore pour imiter les pays industrialisés. Pour répondre à notre problématique de recherche, nous avons privilégié, dans un premier temps, une approche d’organisation industrielle, en insistant sur les éclairages théoriques de la privatisation, de la réglementation et de la déréglementation. Dans un second temps, nous avons exposé les expériences étrangères qui ont précédé le cas marocain dans les secteurs de télécommunication et de transport, afin de tirer le maximum d’enseignements pour l’expérience marocaine. Dans un troisième temps, une approche quantitative et qualitative est retenue afin de constater les effets de la mise en place de ce processus. Les enseignements qui sont tirés d’une telle analyse, permettent de mieux comprendre les retombées de la privatisation et de la déréglementation sur l’économie marocaine au niveau micro-économique et macro-économique.

  • Titre traduit

    Privatizations and fight against the monopolies in Morocco : an approach by industrial economy


  • Résumé

    The evolution of the international context and the poor performance of public companies have led Moroccan authorities to undertake an irreversible process of economic reform, one that is recommended by international financial institutions. The final goal is total external and internal liberalization; this means deregulation of the sectors up to then regulated and privatization of companies under public control. The principal objective of this research is to examine whether privatization and deregulation in Morocco were positive for the national economy in general and the companies privatized in particular, or if the changes were only to satisfy the IMF and the World Bank, or to imitate industrialized countries. To address our research problematic, we initially emphasized an industrial engineering approach, while insisting on theoretical insights into privatization, regulation and deregulation. As a second step, we examined the foreign experiments which preceded the Moroccan case in the sectors of telecommunications and transports, in order to draw the most benefit possible for the Moroccan experiment. As a third step, a quantitative and qualitative approach was adopted in order to note the effects of the installation of this process. The lessons drawn from such an analysis make it possible to better understand the ramifications of privatization and deregulation on the Moroccan economy at the micro-economic and macro-economic levels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(358 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 339-348, [154] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TEDIJON/2008/5

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1081-2008-11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.