Approximation radiale et méthode LATIN multiéchelle en temps et espace

par Jean-Charles Passieux

Thèse de doctorat en Mécanique. Génie mécanique. Génie civil

Sous la direction de Pierre Ladevèze.

Soutenue en 2008

à Cachan, Ecole normale supérieure .


  • Résumé

    La prédiction du comportement de structures complexes mettant en jeu au moins deux échelles très différentes, tant spatiales que temporelles, nécessite le développement de méthodes de calcul avancées. Ce travail se base sur une stratégie de calcul multiéchelle récemment proposée au LMT-Cachan. Il s'agit d'une méthode de décomposition de domaine mixte qui intègre une procédure d'homogénéisation automatique en espace et en temps, ne présentant pas les inconvénients des méthodes d'homogénéisation classiques. Ce travail de thèse a pour objectif d'améliorer les performances et la robustesse de l'approche dans le cadre de problèmes tridimensionnels complexes (problèmes d'évolution viscoélastique avec contact frottant). Une procédure d'enrichissement automatique de l'espace macroscopique en temps est proposée pour conférer à la méthode l'extensibilité partiellement perdue dans certains cas de non-linéarités. Une nouvelle technique d'approximation spatio-temporelle adaptative (basée sur l'approximation radiale) est introduite dans le cas des matériaux à variables internes, afin de réduire le nombre de calculs et d'accroître la robustesse de l'approche. Enfin d'une manière générale, un certain nombre d'outils sont proposés pour réduire la taille des problèmes et maîtriser d'avantage les techniques d'approximations avancées utilisées. Les contributions proposées sont illustrées sur des exemples tridimensionnels issu d'un code éléments finis développé pendant la thèse.

  • Titre traduit

    ˜The œradiale approximation and the time-space multiscale LATIN method


  • Résumé

    The prediction of the behavior of complex structures in which at least two very different scales can appear, in space as well as in time, require the development of enhanced numerical methods. The starting point of this work is a multiscale computational strategy recently proposed at the LMT-Cachan. It can be seen as a mixed domain decomposition method including space and time homogenization without having the limitations of the classical homogenization techniques. The aim of this PhD is to make the method more efficient and more robust in the context of tridimensional complex problems (viscoelasticity with frictional contact). An automatic enrichment technique of the time macro base is proposed in order to reach numerical scalability which can be partially lost in some case of non linearities. A new adaptive time-space approximation technique (based on the radial approximation) is introduced in the framework of internal variables material models, in order to reduce the amount of computations and increase the robustness of the approach. Finally, some numerical tools are proposed in order to minimize the problem sizes and to handle more precisely the enhanced approximation techniques used in this work. The proposed contributions are exemplified on tridimensional problems simulated with a dedicated finite element software implemented during the PhD.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-162

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du LMGC.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-PAS-2008
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE PAS (Salle de réf.)
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CTLes / THE PAS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.