Dénutrition prénatale : répercussion sur le développement du système locomoteur chez le rat

par Ana Elisa Toscano Meneses da Silva

Thèse de doctorat en Bio-ingénierie, biomécanique, biomatériaux

Sous la direction de Francis Canon.

Soutenue en 2008

à Compiègne .

  • Titre traduit

    Foetale undernutrition : effects on the development of locomotor system in rat


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans cette thèse nous avons évalué les effets de la dénutrition intra-utérine sur le développement du système locomoteur chez le rat. Nous avons utilisé des rats nouveau-nés dont les mères ont reçu une alimentation contrôle (groupe de Contrôle - C, 17% de protéines) ou une alimentation hypoproteique et isocalorique (groupe Dénourri - D, 7,8% de protéines) pendant la gestation. Après la naissance les animaux ont reçu l'alimentation normoproteique. Les composantes contractile, élastique série et élastique parallèle ont été étudiées dans les soleus et l'Extensor Digitorum Longus (EDL) à 25 et 90 jours de vie en conditions isolées. L'analyse histologique des muscles a également eu lieu. Du 1er au 21éme jour de vie, la croissance somatique, la maturation des caractéristiques physiques et des réflexes ont été évalués. A 8, 14, 17, 21 et 90 jours, l'activité locomotrice et la trajectoire des animaux ont été examinées par analyse vidéo du déplacement de l'animal dans un champ circulaire. Le groupe D a montré une atrophie musculaire, une diminution de la force ainsi qu'une augmentation de la vitesse maximale de raccourcissement des muscles soleus et EDL à 25 et 90 jours de vie. La raideur de l'élément élastique en série est augmentée dans le soleus, tandis que l'EDL a subit une diminution de raideur à 25 jours de vie dans le groupe D. Il y a eu une augmentation de la raideur passive dans les deux muscles du groupe D à 25 jours. L'analyse hystologique a montré, sur le soleus de 25 et 90 jours une augmentation du pourcentage de fibres de type IIa, alors que l'EDL s'enrichit en fibres de type IIb au détriment des fibres de types IIa à 25 et 90 jours. Il y a une réduction de la croissance somatique et un retard de la maturation physique et des réflexes chez les animaux du groupe D. L'analyse de l'activité locomotrice a montré une hyperactivité chez les rats du groupe D à 14 et 17 jours alors qu'à l'âge adulte, il est noté une hypoactivité locomotrice. L'ensemble de ces résultats montre que la dénutrition foetale provoque de nombreuses altérations de la fonction musculaire et de la maturation somatique et sensorielle. La persistance de certains changements fonctionnels montre que l'ajustement intra-utérin du système muscle-squelettique pourra avoir des conséquences à long terme et compromettre la locomotion de l'animal.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 318 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2008 TOS 1781
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.