Analyse de l'homélie de la messe dominicale : développement de l'activité langagière et conflits de métier : la part de dieu, la part de l'homme

par Laure Kloetzer

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yves Clot.

Soutenue en 2008

à CNAM .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse analyse une activité méconnue, la prédication du prêtre catholique dans l’homélie du dimanche. Deux difficultés théoriques et méthodologiques de l’analyse du travail sont au cœur de la thèse : quelle est la nature de l’activité analysée, donc quels sont les rapports entre le concept de l’activité sous-jacent et les méthodologies d’intervention mises en place ? Quels rapports peut-on établir entre le travail et les discours qu’il suscite de la part des sujets ? Les deux questions ne sont pas indépendantes, les discours produits étant évidemment liés au cadre de production proposé par les chercheurs. L’homélie est ici analysée grâce à la méthodologie des Auto-Confrontations Croisées, dans la perspective des théories historico-culturelles de l’activité. Le cadre de production des données est dialogique et ancré dans un collectif de recherche associé impliqué dans la co-analyse. Nous conceptualisons le langage comme activité langagière, et mobilisons les travaux d’analyse de l’activité interlocutoire développés par K. Kostulski au sein de l’équipe Clinique de l’activité. Nous mobilisons deux types de matériaux empiriques. L’analyse interlocutoire de deux homélies permet d’analyser l’homélie comme activité de production d’Objets de Discours Médiateurs dont les significations se développent par migrations successives entre deux univers de référence. L’analyse interlocutoire de trois séquences d’Auto-Confrontation Croisée met en évidence un conflit central de l’activité, la nécessité pour le prêtre de construire une posture énonciative en tension entre une parole personnelle, humaine, incarnée, et une parole institutionnelle, la parole de l’Eglise qui l’encadre. Ce conflit du réel de l’activité permet de comprendre autrement la variété des façons de faire observées. Il oriente en outre les créations instrumentales des sujets. En conclusion, la thèse souligne ainsi la valeur épistémique de l’intervention.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (291 p. + 5 f. dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 264-291

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Th A 608
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.