Les Compétences techniques et pédagogiques dans le relation école-entreprise : l'enseignement de la mécanique poids lourd

par Bertrand Lessault

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Anne Lancry-Hoestlandt.

Soutenue en 2008

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    Ce travail porte sur le concept de compétence présent à la fois dans l’entreprise et le milieu scolaire. L’objectif de cette recherche est d’analyser le phénomène de décalage que l’on observe dans la relation "Ecole-Entreprise". Pour cerner la notion de compétence, la réflexion est orientée sur « l’acte de travailler ». Faire preuve de compétence n’est pas seulement l’application de procédures, mais plutôt la mobilisation de ressources, de représentations ou d’images opératoires, non juste pour effectuer des opérations mais pour faire face à des événements. Afin de comprendre le désarroi des enseignants de maintenance de Véhicules Industriels exerçant en Lycée Professionnel et pour aborder la non-reconnaissance que nous supposons de leur activité, l’analyse du travail telle qu’elle est envisagée fait intervenir une méthodologie de co-analyse visant à construire des cadres d’interaction modifiant le rapport à l’autre, aux objets et aux pratiques de travail. L’activité de ces enseignants dans la pédagogie des compétences, à travers les séquences visionnées, montrent d’une part qu’ils lient savoir et expérience face au décalage Ecole-Entreprise et révèlent d’autre part qu’ils s’identifient plus à des techniciens qu’à des enseignants. Alors investis dans le dispositif de cette enquête, par un retour sur leurs pratiques pédagogiques quotidiennes, ils s’engagent dans une action collective pour montrer "ce qu’ils font au LP", et cette fois-ci en qualité d’enseignant. Agir ensemble est une autre façon d’être reconnu et devient une marque de compétence.

  • Titre traduit

    Technical and educational skills in the relation between schools and firms. The teacing of heavy goods vehicle machine


  • Résumé

    This deals the idea of skill that we can find both in the educational sphere and in companies. The purpose of such a research is to point out and analyse the discrepancy that can be noticed in the relationship between schools and enterprises. To handle this notion of skill, we will ponder over « the act of working ». To show skills is not only to put into practise some proceedings but rather to gather resources, mental representations and processing images, not only to carry out some workings but also to cope with some incidents. In order to understand the dismay of Industrial Vehicle Maintenance teachers in Technical High Schools and to tackle the ungratefulness they might suffer from, the analysis of work, as it is considered, implies a co-analysis methodology, the aim of which is to build interaction frames modifying the relationship between them and other people, objects and work habits. Activities conducted by teachers in educational skills, through different sequences, highlight, on one hand, that they link knowledge to experience to face the gap between schools and enterprises, and on the other hand, they consider themselves more like technicians than teachers. Taking part in the plan of this research by giving a feedback on their daily educational practices, they are involved in a collective action to show « what they do in Technical High Schools », and this time as teachers. Working together is another way to be fully recognized, and it is becoming a sign of proficiency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (316 p.+ [7 p.]
  • Annexes : Bibliogr. p. 303-315

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2008/LES
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.