La Coexistence du Retard de Croissance et de l'Obésité chez les jeunes enfants de la Région méditerranéenne Orientale : Implication dans les Politiques Nutritionnelles nationales

par Adel El Taguri

Thèse de doctorat en Épidémiologie

Sous la direction de Serge Hercberg.

Soutenue en 2008

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    La nutrition est un déterminant essentiel du bien-être physique, mental, social et spirituel de l’enfant. La malnutrition se réfère aux états de carence, excès ou déséquilibres. L'indice de masse corporelle (IMC) est une mesure approximative de la masse grasse corporelle. L'application d’une formule validée d’IMC sur une population particulière produit une estimation biaisée quand on l’applique sur d'autres ethnies. Un résultat positif de programmes de la prise en charge des enfants obèses est accompagné par l’amélioration des risques associés comme le syndrome métabolique et la résistance à l'insuline. Des composants spécifiques d'un programme peuvent varier d'un endroit à l'autre. Malgré son importance, il y a peu d’études et aucun programme global national ou régional sur l'obésité de l’enfant dans la région de la méditerranée orientale (EMME). L'objectif des travaux présentés est d'évaluer la prévalence de problèmes nutritionnels chez les enfants de moins de cinq ans dans certain pays de la région, d'explorer l'association entre les problèmes nutritionnels les plus fréquents, de déterminer leurs facteurs de risque, d’examiner la validité de l'utilisation d’IMC comme une mesure de masse grasse chez des enfants issus d’une population multiethnique, et d’évaluer l'efficacité de la prise en charge de l'obésité de l'enfant dans un centre de référence en France. Les données de 6 enquêtes (PAPChild, PAPFAM, MICS) transversales nationalement représentatives de plus de 30000 enfants dans 5 pays (Libye, Syrie, Maroc, Djibouti, et Yémen) de la région d’EMME sont utilisées, ainsi que des données hospitalières de 1114 enfants obeses suivis dans une clinique spécialisée en France. La Libye a une prévalence faible d'insuffisance pondérale, de maigreur et de Retard de Croissance Staturale (RCS), et une prévalence élevée de surpoids. Dans l'ensemble de la population, les courbes de z-score de P/T et d’IMC/A sont déplacées à droite, tandis que la courbe de z-score de T/A est déplacée à gauche. D'autres pays dans l’EMME ont montré aussi des taux importants tant de RCS (18. 5% en Libye - 57. 6% en Yémen) que de surpoids (8. 9 % au Yémen - 20. 2 % en Syrie). Certaines régions dans ce pays avaient des taux plus élevés d'obésité (Halab et Al-Raka en Syrie, 31. 5 et 47. 8% respectivement). Les pays d’EMME connaissent un double fardeau. Les facteurs de risque pour le surpoids en Libye incluent le jeune âge, la vie dans les régions d'Al-Akhdar ou Alzaouia, le sexe masculin, le RCS et une mauvaise qualité de logement. L'allaitement au sein pendant plus de six mois diminue le risque de surpoids. Les facteurs de risque de RCS en Libye prédominent chez les résidants d'Al-Akhdar, de sexe masculin, d’un niveau bas d'éducation des pères, d’une stimulation psychosociale pauvre, avec une consommation d‘eau filtré, une mauvaise élimination des déchets, de la diarrhée et un faible poids de naissance. Les facteurs protecteurs étaient l’âge avancé des pères et le stockage de l'eau dans des réservoirs. La fraction étiologique de RCS dans l’obésité pour les populations d’EMME s'étend de 7. 49% à 69. 76%. La fraction étiologique la plus élevée chez les enfants ayant un RCS était retrouvée dans les secteurs ruraux (80. 27%) et chez les enfants âgés de plus de quatre ans (81. 24%) en Libye. Avec les modes actuels de prise en charge seulement 1/10 rejoindront un poids normal, mais on peut s'attendre à une baisse de 0. 5 de z-score d’IMC/A chez 2/5 des enfants obèses, ce qui a un effet significatif sur le profil athérogénique et la sensibilité d'insuline. La plupart des enfants viennent consulter tardivement (≥5 ans). Facteurs associé avec une faible réponse et/ou échec de la prise en charge incluent l'âge de début de prise en charge <4 ans ou ≥11 ans, la durée prolongée de l'obésité, l'obésité maternelle, la participation précédente à un programme de prise en charge de l'obésité, un taux élevé de glycémie et l'obésité abdominale. Le RCS et l’obésité sont des problèmes de santé publique dans EMME. Les facteurs de risque conduisant aux taux plus élevés de RCS et surpoids dans certaines sousdes travaux font ressortir l'importance de combiner des efforts simultanés dans les programmes nationaux de sous- et suralimentation, et l'importance des facteurs précoces de la vie, comme les conditions familiales, l’aménagement urbain’ la pratique de l’allaitement et de la diversification de l’alimentation. Les programmes devraient commencer pendant la période prénatale. Les travaux mettent l’accent sur l'importance de la masse grasse abdominale dans la validité de l’IMC comme mesure prédictive de masse grasse corporelle et dans l’échec de la prise en charge. La liaison de ce type d’obésité avec le RCS et le risque élevé de syndrome métabolique ainsi que sa transmission d'une génération à l'autre soulignent le poids important de la morbidité due à la malnutrition et donne plus d’arguments aux programmes comme l’IYCF et le « life cycle » concept. Les interventions doivent être effectuées à de multiples niveaux et être évaluées objectivement.

  • Titre traduit

    The Coexistence of Stunting and Obesity in Infants and Young Children in the Eastern Mediterranean Region. Implications for National Nutritional Policies


  • Résumé

    Nutrition is an essential determinant of the physical, mental, social and spiritual well-being of the child. Malnutrition refers to states of deficiency, excesses or imbalance. The Body mass index (BMI) is only a proxy measure of body fatty mass. The application of a formula of BMI derived from a particular population produces a biased estimate when applied to other ethnic groups. A positive response of an obesity treatment program in children is accompanied by improvement of associated risk such as the metabolic syndrome and insulin resistance. The specific components of a program vary from a setting to another. In spite of its importance, there are few studies and no national or regional programs for obese children in the region of the Eastern-Mediterranean (EMME). Our objectives are to determine the nutritional status of underfives in certain countries in the region, to examine possible relation between common forms, to determine their risk factors, to examine the validity of the use of BMI in obese children including ethnics from EMME, and to estimate the effectiveness of management of obese children in a reference clinic in France. The data of 6 nationally representative surveys (PAPChild, PAPFAM, MICS) of more than 30000 children from 5 countries in EMME (Libya, Syria, Morocco, Djibouti, and Yemen) was used, as well as hospital data of 1114 obese children followed in a specialized clinic in France. Libya had a low prevalence of underweight, wasting, thinness and stunting, and high prevalence of overweight. In the population as a whole, W/H and BMI/A z-score curves were shifted to the right, while H/A z-score curve was shifted to the left. Other countries in the EMME also showed significant rates of stunting (18. 5 % in Libya - 57. 6 % in Yemen) and overweight (8. 9 % in the Yemen - 20. 2 % in Syria). Certain regions in these countries had higher rates of obesity (Halab and Al-Raka in Syria, 31. 5 and 47. 8 % respectively). The countries of EMME face a dual-burden. The risk factors for overweight in Libya include young age, living in the regions of Al-Akhdar or Alzaouia, boys, stunting and housing conditions. Breast feeding for more than six months decreases the risk of overweight. Risk factors for stunting in Libya include living in Al-Akhdar, boys, a low level of paternal education, poor psychosocial stimulation, drinking filtered water, poor garbage disposal, diarrhea and low birth weight. Older age of father and storing water in tanks were protective factors. The etiologic fraction of stunting in obesity at the population level in EMME extends from 7. 49 % to 69. 76 %. The etiologic fraction among those who have stunting is higher rural areas (80. 27 %) and in children older than four years (81. 24 %) in Libya. With the current modes of treatment for obesity in children, only 1/10 will return to normal weight, but a decrease in BMI/A z-score by 0. 5, which has a significant effect on the atherogenic profile and the insulin sensitivity, is possible in more than 2/5 of patients. Most of children seek treatment late (>5 years). Factors associated with poor and/or failure to respond to treatment include age <4 or >11 years at the beginning of management, prolonged duration of obesity, maternal obesity, previous participation in a management program, a high level of glycaemia and abdominal obesity. Stunting and overweight are public health problem in EMME. Risk factors for the higher rates in certain sub-regions need more studies. The results highlight the importance of combining efforts in national programs for overcoming under and overnutrition and the importance of civil engineering, early life factors as home conditions and complementary feeding practices. Interventions should start during the antenatal period. The results emphasize the importance of abdominal fat mass in the validity of the BMI to predict body fat mass and in the failure of management. The relation of this type of obesity with stunting and with high risk of metabolic syndrome as well as its transmission from one to another generation underline the importance of morbidity and mortality due to malnutrition. This gives more arguments for programs as the IYCF and the «life-cycle» concept. Interventions have to be at different levels and must be objectively estimated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 156-170

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 597
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 597 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.