Etude écophysiologique de l'endurcissement au gel des arbres : impact des conditions estivales de croissance sur la résistance au gel des arbres

par Magalie Poirier

Thèse de doctorat en Physiologie et génétique moléculaire. Physiologie végétale. Écophysiologie de l'arbre

Sous la direction de Thierry Améglio.

Soutenue en 2008

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    La comparaison de plusieurs méthodes estimant la résistance au gel montre que Gelista TM indique seulement une gamme de sensibilité au gel. Le test de fuite des électrolytes montre une plus grande sensibilité. L'étude des corrélations entre le LT50 et les différentes variables chez le noyer a permis de construire un modèle simple pouvant prédire le niveau de résistance au gel des rameaux d'un an pour deux variétés de noyers adultes. L'étude du développement aérien végétatif du noyer montre que le potentiel d'adaptation (plasticité morphologique) des arbres aux contraintes culturales est plus faible en fin de saison estivale. Les traitements ont eu un impact sur la structure, la biomasse totale et structurale, ainsi que sur les réserves glucidiques. L'analyse des impacts des traitements estivaux sur la résistance au gel a mis en évidence une corrélation forte et négative entre le LT50 et la teneur en GFS dans les organes aériens, elle est plus faible dans les organes souterrains

  • Titre traduit

    Ecophysiological study of frost hardiness of trees : impact of the contrasted summer growing conditions on the freezing tolerance of trees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (314 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 281-314

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.