Du fantastique dans le théâtre : approches historiques et théoriques, analyse de la production dramatique européenne à la charnière des XIXème et XXème siècles

par Tamara Rogatcheva-This

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Éric Lysøe.

Soutenue en 2008

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Les théories de l'art fantastique, en dehors de la littérature, portent principalement sur les arts plastiques, la photographie et le cinéma. Dans ce contexte, il n'a été que très rarement question du fantastique au théâtre. Pourtant, la simple évocation du problème nous fait spontanément songer à toutes ces créatures surnaturelles -fantômes, fées, dieux masqués. . . -qui "hantent" la scène depuis la naissance même du théâtre occidental. Dès lors, l'objectif de la présente étude consiste à cerner les principes du fantastique théâtral, notamment dans les pièces écrites à la charnière des 19e et 20e siècles. Deux études -l'une historique, l'autre théorique- sont menées au préalable. La première vise à examiner des représentations théâtrales du surnaturel de l'Antiquité jusqu'au 19e, la seconde met en parallèle l'esthétique théâtrale et les principes du fantastique. A l'issue de ces études, il apparaît qu'à travers la figuration de l'altérité, le théâtre occidental tente avant tout d'appréhender l'essence du sacré et que les conditions mêmes de la scène sont susceptibles de rendre ces tentatives d'autant plus poignantes. Il est de la sorte possible de déboucher sur l'hypothèse selon laquelle le fantastique serait un mode littéraire permettant, à travers une écriture de l'ambiguïté et de la peur, d'exprimer une catégorie esthétique tout aussi spécifique que celle du tragique ou du comique. Afin de vérifier cette hypothèse, une sélection d'oeuvres dramatiques dues à 5 auteurs européens -Maeterlinck, Strindberg, Yeats, Capek, Maïakovski- est examinée selon 3 axes : figuration de l'altérité, expression de l'ambiguïté, mise en place d'une atmosphère de malaise


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (588 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 529-571. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.