Phyto-œstrogènes et cancer du sein : inhibition des oncosuppresseurs BRCA1 et BRCA2 par la technique d'interférence ARN

par Samir Satih

Thèse de doctorat en Nutrition et cancer

Sous la direction de Dominique Bernard-Gallon.

Soutenue en 2008

à Clermont Ferrand 1 .


  • Résumé

    Le cancer du sein est la tumeur la plus fréquente et la principale cause de mortalité chez la femme. Des facteurs génétiques ont été mis en évidence et des mutations des oncosuppresseurs BRCA1 et BRCA2 ont été observées dans la majorité des cas héréditaires de cancer du sein. Dans les cas sporadiques (90 à 95% des cas), ce sont des modulations de leur expression qui ont été démontrées. Des facteurs environnementaux semblent intervenir également avec une incidence du cancer du sein plus élevée en Occident qu'en Asie et l'étude des populations migrantes met en avant l'alimentation riche en soja des femmes asiatiques. En effet, de nombreuses études soulignent le rôle protecteur d'un apport en génistéine et daidzéine, principaux phyto-œstrogènes de cet aliment. L'objectif de ce travail a été d'étudier les modulations transcriptionnelles induites par une inhibition d'expression de BRCA1 ou BRCA2 et/ou un traitement par la génistéine et la daidzéine. Pour cela, une étude in vitro a été réalisée sur des cellules humaines mammaires tumorales (MCF-7, MDA-MB-231) et non tumorale (MCF-10a). Les résultats obtenus par les techniques de microarrays et de RT-PCR quantitative en temps réel (TaqMan®) ont montré une action chimiopréventive des phyto-œstrogènes sur le cancer du sein par des modulations significative de gènes impliqués dans les processus de cancérogenèse mammaire tels que le cycle cellulaire, l'apoptose, le métabolisme des xénobiotiques ou encore l'angiogenèse.


  • Résumé

    Breast cancer is the most common cancer and the main cause of death in woman. Genetic predispositions were highlighted and inherited mutations in BRCA1 and BRCA2 breast cancer susceptibility gene conferred increased risk of breast cancer. Because BRCA1 and BRCA2 expressions are often modulated in sporadic breast cancer (90 to 95% of cases), abnormal expressions may also play a role in nonhereditary breast tumors. Interest in phytoestrogens, more particularly soy, has been instigated by epidemiologic studies that have suggested low incidence of breast cancer in Asian countries with high soy intake than Eastern countries. The aim of this work was to determine transcriptional modulations induced by inhibition of BRCA1 or BRCA2 expressions and/or genistein and daidzein treatments. So, an in vitro study was performed on two human breast cancer cell lines (MCF-7, MDA-MB-231) and one nontumorogenic cell line (MCF-10a). Results obtained by microarrays and quantitative RT-PCR (TaqMan®) exhibited phytoestrogens chemopreventive properties in breast cancer by modulating expression of molecular pathways involved in carcinogenesis such as cell communication, apoptosis, xenobiotic metabolism and angiogenesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (78 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 61-78

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.