Recherche de nouvelles anomalies en cause dans les leucodystrophies d'origine indéterminée

par Marie-Noëlle Bonnet-Dupeyron

Thèse de doctorat en Biologie. Génétique et physiologie moléculaire

Sous la direction de Odile Boespflug-Tanguy.

Soutenue en 2008

à Clermont Ferrand 1 .


  • Résumé

    Les maladies génétiques qui touchent la myéline du système nerveux central (SNC), ou leucodystrophies, sont responsables de tableaux cliniques extrêmement variés. Dans ce travail, nous nous sommes intéressées aux formes avec paucité de la myéline, ou hypomyélinisation, impliquant le gène PLP1 (Xq23) codant pour les protéines majeures constitutives de la myéline du SNC : PLP et DM20. Les "PLP-pathies" se traduisent par un déficit moteur variable selon les différentes mutations allant des formes sévères de la maladie de Pelizaeus-Merzbacher (PMD) à des formes modérées et tardives de paraplégie spastique (SPG2). Cependant, pour une grande partie des patients souffrant de PMD et de SPG2, l'implication du gène PLP1 n'a pas pu être montrée suggérant soit une hétérogénéité génétique soit des mécanismes mutationnels alternatifs de PLP1. Cette cohorte de patients, dénommée PMLD(Pelizaeus Merzbacheer like disease), a fait l'objet de cette étude. Nous avons, d'une part testé plusieurs gènes candidats dont le gène MBP, codant pour la 2ème protéine constitutive majeure de la myéline du SNC, le gène GPM6B et le gène OLIG2 codant pour un facteur de transcription, puis d'autre part recherché des méchanismes mutationnels alternatifs de PLP1 en recherchant des remaniements intragéniques et en explorant les régions non codantes et le niveau d'expression de PLP1 par l'étude des transcrits PLP et DM20 à partir des fibroblastes. Si nous avons pu montrer que les gènes candidats testés ainsi que les remaniements intragéniques de PLP1 ne sont pas majoritairement impliqués dans ce groupe de leucodystrophie, l'étude des transcrits a montré, en revanche, l'intérêt de l'utilisation des fibroblastes comme modèle d'étude de l'épissage et du niveau d'expression de PLP1 et a permis de suggérer qu'une anomalie de régulation de l'expression de PLP1 pourrait être impliquée chez certains patients PMLD.


  • Résumé

    Genetic diseases affecting primarily the myelin of the central nervous system (CNS), or leucodystrophies, include a large variety of phenotypes. The aims of this work lead with hypomyelinating forms, displaying a defect in myelin production and implicating the PLP1 gene which encodes the major proteins of CNS myelin, i. E. PLP and DM20. "PLP-pathies" are characterized by motor development impairment and encompass a wide continuum spectrum extending from severe forms of Pelizaeus-Merzbacher disease (PMD) to relatively mild late onset spastic paraplegia (SPG2). However, a large proportion of patients presenting with a PMD or a SPG2 phenotype remains without identified PLP1 mutations suggesting either genetic heterogeneity or PLP1 gene alternative mutational mechanisms. This cohort of patients, called PMD like (PMLD), has been studied in this work to test both hypotheses. First, different candidate genes have been tested, including MBP which encodes the second major proteins of CNS myelin; GPM6B, which present close similarities with DM20 and OLIG2 which encodes a transcription factor oligodendrocyte specific. Secondly, the existence of PLP1 alternative mutational mechanisms has been evaluated by looking for small intragenic rearrangements, and for qualitative and quantitative abnormalities analyzing PLP and DM20 transcripts from patients' fibroblasts. Obtained results have excluded the implication of the tested candidate genes as well as PLP1 small intragenic rearrangements in the aetiology of PMLD. On the other hand, qualitative and quantitative analysis of PLP/DM20 transcripts from fibroblasts have demonstrated their usefulness and suggested that a PLP1 gene expression dysregulation could be involved in a subset of PMLD patients.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (105 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 91-105

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.