Médicaments et maladie veineuse thromboemboliqueDe l'observation vers l'explication

par Karine Lacut

Thèse de doctorat en Santé

Sous la direction de Dominique Mottier et de Patrice Jaillon.

Soutenue en 2008

à Brest .


  • Résumé

    La maladie veineuse thromboembolique (MVTE) est une maladie fréquente et multifactorielle. Parmi les nombreux facteurs susceptibles de contribuer à la survenue d’un épisode thromboembolique veineux l’exposition à certains médicaments doit être évoquée. Dans une première partie, nous avons évalué l’impact du traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) en fonction de la voie d’administration de l’estrogène sur différents paramètres biologiques du risque veineux et/ou du risque artériel sensibilité à l’action de la protéine C activée, homocystéinémie, et taux plasmatique de C-reactive protein. Nos résultats supportent la plausibilité biologique de l’excès de risque de MVTE mis en évidence sous estrogénothérapie orale dans les études d’observation, et confirmé dans les études d’intervention. La voie transdermique apparaît neutre suggérant un impact plus favorable de cette voie d’administration du THS à la fois sur le risque veineux et le risque artériel. Dans une deuxième partie, nous avons étudié l’association entre le risque de MVTE et l’expositon à certaines classes médicamenteuses, choisies pour leur impact suspecté (délétère ou favorable) sur le risque thrombotique veineux. Dans une étude cas-témoins, nous avons mis en évidence: 1) un risque accru de MVTE associé à l’exposition aux antipsychotiques, et à l’exposition aux fibrates. 2) l’absence d’association entre la MVTE et l’exposition aux antidépresseurs, 3) un risque diminué de MVTE associé à l’exposition aux statines et à l’aspirine. Les associations observées entre statines, fibrates et le risque de MVTE semblent indépendantes de l’homocystéinémie, et du profil lipidique.

  • Titre traduit

    Drugs and veneous thromboembolism : from observation to explanation


  • Résumé

    Venous thromboembolism (VTE) is a frequent and multifactorial disease. Among acquired risk factors, use of some medications can contribute to venous thromboembolic events. In a first part, we investigated the effects of oral and transdermal estrogen replacement therapy (ERT) on several biological parameters involved in venous and/or arterial thrombotic risk: sensitivity to activated protein C, homocystéinemia, and C-reactive protein level. Our results support the biological plausibility of an increased risk 0f VTE with oral ERT suggested by observational studies and confirmed by interventional studies. Transdermal ERT appeared to have a neutral effect suggesting a more favourable impact of this route of administration on venous and arterial risk. In a second part, we evaluated the association between risk of VTE and drugs exposure. Drugs were selected for their suspected effect (deleterious or favourable) on VTE. Using a case-control study, we found : 1) an increased risk of VTE with exposure to antipsychotic drugs and fibrates 2) no association between antidepressant drugs and VTE 3) a decreased risk of VTE with exposure to statins and aspirin. The associations between lipid-lowering drugs and VTE seemed independent of homocysteinemia and Iipid parameters.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (75-18-11 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 60-67

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRN2008/4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.