Apport de l'hybridation in situ en fluorescence à l'étude des caryotypes complexes dans le myelome multiple

par Youna Marzin

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Marc De Braekeleer.

Soutenue en 2008

à Brest .


  • Résumé

    Le Myélome Multiple (MM) est une hémopathie maligne Caractérisée par une infiltration plasmocytaire de la moelle osseuse. Elle représente 10% des hémopathies malignes. Certaines anomalies chromosomiques sont des facteurs pronostiques utiles au suivi thérapeutique du patient. Cette étude a permis d’identifier et de préciser les anomalies chromosomiques de 94 patients atteints de MM entre Janvier 2000 et Décembre 2005, par des techniques conventionnelles, mais également par des techniques moléculaires de d’Hybridation In Situ en Fluorescence (FISH) et FISH 24 couleurs. Parmi ces anomalies, les réarrangements du chromosome 1 ont été mis en évidence chez 65 patients. La perte ip et le gain lq sont les anomalies les plus fréquentes, mais nous avons également mis en évidence des translocations sauteuses de ce chromosome chez 6 patients. Nous avons mis en évidence un réarrangement du gène IGH chez 39% de ces patients, certains réarrangements étant complexes. Par ailleurs, 56% des patients de la cohorte présentent une délétion 13q14, et 9,9% une délétion 17pl3. Enfin, les caryotypes de deux patients ayant rechuté en leucémie à plasmocytes ont été comparés. Une étude statistique portant sur les corrélations éventuelles entre les données cytogénétiques et les données cliniques et biologiques a révélé l’importance de la ploïdie. Certains patients présentent ainsi des caryotypes extrêmement complexes ne pouvant qu’aggraver la pathologie. Cette étude a permis de mettre en exergue des loci d’intérêt et propose des hypothèses de dérégulations géniques. Une meilleure connaissance des mécanismes d’évolution du MM pourrait ainsi permettre d’améliorer la prise en charge de ces patients pour lesquels il n’existe pas encore de thérapeutiques curatives.


  • Résumé

    Multiple myeloma (MM) is a malignancy cf the terminally-differentiated B cells that accounts for 10% of ail hematological malignancies. Some chromosomal abnormalities are important prognostic factors. This study is a cytogenetic work on 94 MM patients between January 2000 and December 2005, using conventional and molecular cytognetics technics, like Fluorescence In Situ Hybridization (FISH) and 24 colours FISH. Thus, 65 patients revealed chromosome 1 abnormalities. These abnormalities were most frequently a loss of lp arm and a gain of lq arm; jumping translocations were observed in 6 patients. Moreover, twenty-two patients (39%) had an 1Gb! translocation, which were sometimes complex, 56% had 13q14 deletion and 99% had l7pl3 deletion. Finally, we compared two MM karyotypes with their plasma cell leukemia karytopes. Statisticai study was used on cytogenetic, clinical and biological data and revealed the importance of ploidy. Some patients presented very complex karyotypes, probably increasing the pathology. This study showed loci of interest and proposed genetic deregulations hypotheses. Setter mechanism knowledge about MM evolution will permit to propose better treatments for this fatal pathology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 179-209. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRN2008/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.