Des agents-modèles pour la modélisation et la simulation de systèmes complexes : application à l'écosystémique des pêches

par Stéphane Bonneaud

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Pierre Chevaillier.

Soutenue en 2008

à Brest .


  • Résumé

    La problématique est l’étude de la modélisation pour la simulation de systèmes complexes et des processus de modélisation et de simulation. Les processus de modélisation et de simulation étant complexes, il faut rationaliser la modélisation et gagner en maîtrise sur elle. Nous proposons de concevoir le modèle complexe comme une société de modèles en interaction. Nous appliquons l’approche orientée pattern pour rationaliser la modélisation en la centrant sur les données. Nous utilisons l’approche agent pour distribuer l’observation et le contrôle dans le modèle global. La société de modèles permet alors l’émergence des patterns par l’activité des agents. Les artefacts, appliqués à la modélisation, sont le support des données, des patterns et des interactions entre agents. Le couplage des agents se fait ainsi via les artefacts, à la différence d’une approche par événements. Nous identifions trois types d’agents 1° les agents-modèles, qui exécutent ic modèle d’un phénomène; 2° les agents-observateurs, qui construisent des observables; 3° les agents-contrôleurs, qui contrôlent localement le modèle global. Les agents peuvent également s’adapter à leur environnement avec des opérations pour modifier leurs perceptions et actions. Le modèle complexe peut alors être construit incrémentalement, les comportements des agents peuvent être modifiés facilement, et tin agent peut être ajouté ou enlevé du modèle global sans impact sur la structure des autres agents. Enfin, nous identifions quatre types de comportements pour un agent-modèle 1’ basé sur des équations différentielles (intensionnel) ; 2’ centré individu (émergent) 3’ pré-calculé (extensionnel); 4 joué par un expert (participatif). Pour’ aller plus loin dans la rationalisation de la modélisation, nous exhibons les biais computationnels induits par la traduction de modèles conceptuels en modèles computationnels dans le cas de modèles de peuplements d’agents. Nous montrons que nos modèles sont très sensibles aux différents biais étudiés. Il est nécessaire que les thématiciens connaissent les sources de biais et que l’outil de simulation soit spécialisé afin de permettre 1° d’expliciter le modèle, 2° de garantir les propriétés identifiées et 3° de permettre des analyses systématiques. C’est ce que nous faisons dans notre simulateur. Enfin, ce travail entre dans le cadre du projet ANR Chaloupe. L’enjeu est d’envisager la co-viabilité de peuplements écologiques et de leur exploitation par des groupes sociaux (e. G. Pêcheries). Nous présentons les résultats de simulation obtenus validant la société de modèles qui permet une modélisation souple et rigoureuse.

  • Titre traduit

    Model-agents for the modeling and the simulation of the complex systems : application to the ecosystemic of the fisheries


  • Résumé

    We study the modelling process for the simulation of complex systems. The modelling and simulation processes are complex, therefore the modelling has to be rationalized and control gained over it. Our proposition is to conceive the complex model as a society of models in interaction. We apply the pattern oriented npproach to rationalise the modelling by focusing it on the data. We use the agent approach to distribute the observation and control hi the global model. The society of models thus enables the emergence of the patterns through the agents’ nctivities. The artefacts, applied to the modelling, snpport the data, the patterns and the agents’ interactions. The coupling of the agents is therefore done through the artefacts, which is differeut from an approach based on events. We ideotify three types of agents 1’ the mrmodel-agents that execute the model of a phenomenon; 2’ the observator-agents that build up observables, 3’ the controller-agents that locally control the global model. The agents are also able to adapt to their environment using operations to modify their perceptions and actions. The complex model cnn be therefore incrementally built, the agents’ behaviors can easily be modified, and an agent can be added or removed for the global model without impact on the structure of the other agents. At last, we identir four types of hehaviors for model-agents 1’ based on differential equations (intensional); 2’ individual based (emergent) ; 3’ hased on raw data or pre-calculated (extensional); 4 played by an expert (participatory). To go even further in the rationalisation of the modelling, we exhibit computational biases induced by the translation of conceptuel models of agent populations into computational models. We show that our models are very sensitive to the studied biases. It is necessary for thematicians to know the sources of those binses and the simulation tool must be specialized in order to 1’ explicit the model, 2 garantee the identified properties anA 3’ mnkc systematic analysis. This is what we have donc in our simulator. F’inally, this work takes place in the ANR project Chaloupe. Tlie challenge here is to envision the co-vinbility of ecological populations and of their exploitations by social groups (e. G. Fisheries). We show our simulation resuits, confirming by this mean that the society of models enables a flexible and rigorous modelling.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-203

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRB2008/9
  • Bibliothèque : Bibliothèque La Pérouse - Centre de documentation sur la mer.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : G960-BON-A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.