Complexes à base d'anions polynitrile comme précurseurs de nouveaux matériaux moléculaires magnétiques à transitions originales

par Gaëlle Dupouy

Thèse de doctorat en Chimie fine

Sous la direction de Smaïl Triki.

Soutenue en 2008

à Brest .


  • Résumé

    Les études sur les matériaux moléculaires à transition magnétique se sont développées ces dernières années en raison de leurs nombreuses applications potentielles dans les domaines de l’électronique et de la commutation moléculaires. Au sein de notre équipe, nous avons utilisé un grand nombre danions polynitrile (ligands pontants, variés et possédant des systèmes pi conjugués) comme ligands pour la conception d’une nouvelle génération de complexes moléculaires à transition magnétique. Ainsi, l’association des monoanions [C(CN)3], [((CN)2C)2C(OEt)] et [((CN)2C)2C(OMe)] au co-ligand neutre abpt (4-amino-3,5-bis(pyridin-2-yl)-l,2,4-triazole) nous a conduit à l’obtention de la première série de complexes à transition de spin à base d’anions polynitrile de la forme [Fe(abpt)2(L)2] ayant des températures de transition T1/2 supérieures à la température ambiante. Nous avons mis en évidence l’existence de la transition de spin due à la présence d’interactions intermoléculaires. En remplaçant ces monoanions par le dianion [C10N6]2, nous avons obtenu la première chaîne monodimensionnelle à base d’anions polynitrile, présentant une transition de spin et un effet LIESST. De plus, l’association de ces ligands au cation Cu(II) et au co-ligand bpym (2,2’- bipyrimidine) nous a permis d’obtenir les composés [Cu(bpym)(((CN)2C)2C(OMe))2] et [Cu(bpym)(((CN)2C)2C(OEt))2](H2O), formés de chaînes monodimensionnelles générées par les ligands bpym bis-chélates. Le dernier composé présente une transition magnétique abrupte sans précédent vers 30 K due à une dimérisation des porteurs de spin au sein de la chaîne monodimensionnelle.

  • Titre traduit

    Polynitrile anions based complexes as precursors of new magnetic molecular materials with original transition


  • Résumé

    Molecular materials with magnetic transitions have extensively studied in recent years because of their several potential applications in the fields of molecular electronics and molecular switching. Within our team, we used a large number of polynitrile anions (bridging ligands which have electronic delocalization) as ligands for the design of a new variety of molecular complexes with magnetic transition. Thus, the association of monoanions [C(CN)3], [((CN)2C)2C(OEt)] and [((CN)2C)2C(OMe)] with the neutral co-ligand abpt (4-amino-3,5-bis(pyridin-2-yl)-l,2,4- triazole) led us to create the first series of spin crossover complexes based polynitrile anions of formula [Fe(abpt)2(L)2] with transition temperatures T1/2 higher than room temperature. We have highlighted the existence of the spin crossover due to the presence of intermolecular interactions. By replacing these monoanions by the dianion [C10N6]2, we obtained the first monodimensional chain based polynitrile anions, with a spin crossover and a LIESST effect (Light-Induced Excited Spin-State Trapping). Moreover, association of these ligands with the Cu(II) cation and the co-ligand bpym (2,2’-bipyrimidine) enabled us to obtain two compounds [Cu(bpym)( ((CN)2C)2C(OMe))2] and [Cu(bpym)(((CN)2C)2C(OEt))2](H2O), made up of monodimensional chains generated by the bis-chelating bpym ligand. The latter compound presents an unprecedented abrupt magnetic transition at 30 K due to a dimerization in the monodimensional chain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TBRC2008/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.