Partage des connaissances en milieu bancaire : une approche en terme des ressources et de propriété psychologique

par Sylvie Pimpeterre

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Pierre Neveu.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    Le partage des connaissances est au coeur des préoccupations managériales actuelles. C'est dans ce contexte que se situe notre recherche. L'objectif de ce travail n'est pas de rester dans la lignée des travaux antérieurs, même si nous nous en inspirons, mais plutôt d'apporter des éléments novateurs dans la compréhension de ce phénomène complexe du partage des connaissances. Notre approche s'appuie sur deux cadres théoriques. Le premier est la conservation des ressources d'Hobfoll (1989) qui concilie les approches transactionnelles et interactionnelles du stress. Chaque individu est en possession de ressources. Elles représentent "l'unité de base" de lutte contre le stress. Le second est la propriété psychologique de Pierce, Cummings et Dirks (1996) qui tend à expliquer le concept de propriétépsychologique dès lors qu'il existe une confusion entre le Moi (noyau dur de la personnalité) et l'objet (la connaissance). Cette recherche a pour objectif de mieux comprendre les mécanismes individuels qui agissent sur le partage des connaissances. La problématique générale réside dans la question suivante : pourquoi les individus partagent-ils ou non leurs connaissances ? Le milieu bancaire a été choisi comme cadre professionnel. L'approche quantitative a été privilégiée. L'analyse a été effectuée à partir d'un envoi de 600 questionnaires, avec un taux de retour de 45,5 %. Les hypothèses de notre modèle ont été partiellement validées. Les ressources ont de l'influence sur le partage des connaissances. Cependant la puissance de la propriété psychologique éprouvée par les cadres bancaires envers leurs connaissances, n'a pas d'effet direct sur leur partage.

  • Titre traduit

    Sharing knowledge in banking environment : an approach in terms of resources and psychological property


  • Résumé

    The knowledge sharing is a central managerial issue nowadays. Our research stands in this context. We do not aim at keeping the previous work tradition, even if we are inspired by it, but rather to provide new elements for understanding the complex phenomenon of knowledge sharing. Our approach relies on two theoretical structures. The first, Hobfoll's ressource preservation (1989) which conciliates transactional and interactional approaches of stress. The second is Pierce, Cummings & Dirks "psychological ownership in organization" which tends to explain the psychological property concept since there is a confusion between the inner self (personality hard core) and the object (knowledge). Our research aims at having a better understanding of how individual mechanisms may influence the knowledge sharing. The general problem lies in the following question : why do people share or do not share their knowledge ? The banking environment has been selected as a professional structure. The quantitative approach has been favoured. The analysis has been carried out from data based on 600 questionnaires sending, with a return rate of 45. 5 %. The hypothesis of our model have been partially ratified. Resources act upon knowledge sharing. However the psychological property power experienced by banking executives towards their knowledge, has no direct effect on their sharing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (247, 21 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 234-247.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 494009-1660
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.