La colonisation belge et son impact sur l'organisation socio-politique traditionnelle yaka-luwa de 1890 à 1960

par Grégoire Mengi Kapita

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Pierre Guillaume.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    Le sujet de notre thèse porte sur "la colonisation belge et son impact sur l'organisation socio-politique traditionnelle yaka-luwa de 1890 à 1960". Face à leur défaite militaire, leur édifice social destructuré, leur pouvoir politique et autorité traditionnelle affaiblis, leurs diverses croyances religieuses et magiques effritées par le christianisme, l'école européenne, le commerce européen, les services médicaux ou sanitaires européens etc. . . , les yaka-luwa (yanga-lunda, yaka lunda) se soumettent, aprés une longue résistance, à l'autorité belge et prônent une société multiraciale où le blanc et le noir auront chacun un fauteuil (kiti) pour un travail d'équipe dans une même société. Ayant donc perdu, ça et là, entre 1930 et 1940, leur partielle identité ou personnalité politique originelle et celle de leur armature sociale en général, le peuple yaka-luwa qui a finalement accepté la soumission (période transitoire) à l'Etat colonial belge, est désormais devenu, tout en ayant son regard résolument tourné vers une société multiraciale, mi-moderne et mi-traditionnel.

  • Titre traduit

    The belgian colonization and its impact on the traditional social and political organization of the yaka-luwa people


  • Résumé

    "The belgian colonization and its impact on the social and political organization of the yaka-luwa people" is the subject of our doctoral dissertation. As they acknowledge geed their military defeat, their country economic underdevelopment, their social strate unbalance, the weakening of their political power and of their traditional autority, the loss of their various religious and magic believes caused by christianism, the european school, the modern trade, the european medical or sanitary services, the yaka-luwa (yanga-luwa, yaka-lunda) community became submissive, here and there, between 1930 and 1940, to the belgian autority and finally built a multiracial society. Due to the social and political mixture which caused it to lose its authenticity, the yaka-luwa society became both mi-traditional and mi-modern, and was therefore bound to denitely turn to the future in the same society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VII-532 f.)
  • Annexes : Bibliogr. (f. 485-513). Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%008-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.