Ecotourisme au Kenya : continuité, changements et défis des chevauchements des pratiques touristiques

par Joseph Kariuki Muriithi

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Calas.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Ecotourism in Kenya : continuity, change and the challenge of overlapping tourism practices


  • Résumé

    Comme beaucoup d'autres pays, le Kenya a adopté l'écotourisme dans les années 1990 comme une stratégie pour faire face aux problèmes environnementaux et de développement auxquels sont confrontées ses destinations touristiques. Aujourd'hui, après presque deux décennies de mise en application de cette nouvelle stratégie, les problèmes demeurent et éclipsent même souvent les efforts de mise en œuvre de l'écotourisme durable. Dans les aires protégées les plus populaires du Kenya où l’écotourisme est pratiqué, il existe de nombreuses contradictions des pratiques non durable associées au tourisme conventionnel et aussi des pratiques des communautés locales qui coexistent avec les stratégies durables associées à l’écotourisme. Cette situation est difficile à cerner car il y a une concurrence entre les acteurs, en particulier ceux ayant des activités commerciales liées à la nature, et un manque de clarté dans les choix politiques du gouvernement quant au type de tourisme à choisir. L'effet global de cette situation est une conduite contradictoire des opérations de tourisme par les différents acteurs. Cette thèse analyse les contradictions du secteur touristique où l’écotourisme et le tourisme de masse rivalisent pour l’espace et l’exploitation des ressources naturelles. Donc, créant une situation confuse, un chevauchement des pratiques touristique qui fausse la notion d’écotourisme durable au Kenya, pourtant considéré comme une véritable destination écotouristique. L'analyse conclut que les tensions entre ces deux formes de tourisme ne servent qu'à brouiller les objectifs de l'écotourisme durable, de générer des avantages à la population locale et la sauvegarde de l’environnement. Finalement la plupart des destinations touristiques du Kenya peuvent donc êtres considéré comme "destination de masse d’écotourisme " contrairement à la notion d'écotourisme souvent présenté dans les stratégies de marketing de ces destinations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (338, 51 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 317-328

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2462
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.