La polyphonie dans l'oeuvre de Camus : de l'unité ontologique à la fracture discursive

par Sylvie Arnaud-Gomez

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Dominique Rabaté.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œpolyphony in the work of Camus: from ontological unity to discursive rupture


  • Résumé

    L’homme est un pantin en parure d’Arlequin, pris dans une double illusion, celle d’une innocence originelle et celle d’un avenir radieux. L’auteur entreprend la mise en forme de ses désirs d’unité ontologique et découvre dans l’écriture la fracture discursive constitutive de l’homme, révélatrice des esquilles de l’être. « De quel patchwork sommes-nous faits ? Quelle bigarrure en chacun de nous ? » écrit Pontalis. Trois figures mythiques permettent de mettre à l’épreuve cette recherche d’harmonie avec la Cité, avec le monde, avec soi : Salomon, le constructeur du Temple, Orphée, le poète de l’absence et Adam, le premier homme. A travers chacun d’eux, j’explore dans l’œuvre camusienne la tension contradictoire entre la foi dans un Verbe fédérateur et la réalité de la polyphonie qui, loin d’être dysphorique, se révèle féconde.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (662 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 635-647. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.