Ateliers, techniques et artisans du "bronze" en Aquitaine antique : de la fin de l'âge du Fer à la période gallo-romaine

par Frédéric Adamski

Thèse de doctorat en Physique des archéomatériaux

Sous la direction de Michel Pernot.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    L’histoire des techniques étudie les liens qui unissent un objet à sa technique de fabrication au travers des choix de l’homme qui l’utilise et le crée, à la société, à l’économie, aux modes de vie,… Pour remonter aux techniques de fabrication d’objets métalliques, il est nécessaire de connaître les propriétés physico-chimiques du matériau qui le constitue, les techniques de mise en forme utilisées, les outils et les gestes effectués par les hommes qui les produisent ; c’est en utilisant les moyens de laboratoire pour la science des matériaux qu’il est possible d’accéder a�� certaines informations techniques. Il ne s’agit pas seulement d’analyser les compositions élémentaires ; l’observation minutieuse des microstructures d’un métal peut permettre de mettre en évidence son histoire thermomécanique, afin de restituer la chaîne opératoire qui a permis la réalisation de l’objet considéré. Lorsque des vestiges d’atelier le permettent, il est intéressant de replacer la chaîne opératoire dans le temps et au sein d’un espace donné ; cela permet d’étendre la réflexion jusqu’à l’organisation sociale d’un atelier. Ce travail transdisciplinaire étudie l’évolution des pratiques techniques de la métallurgie de transformation des alliages cuivreux entre le IIIème siècle avant et le IIIème siècle après J. -C. , sur une aire géographique correspondant à la Grande Aquitaine d’Auguste. Les vestiges étudiés sont tous issus de sept sites de fouilles et de prospections archéologiques récentes. Les résultats obtenus permettent de mettre en évidence des évolutions dans les pratiques techniques et des différences d’organisation entre des ateliers à vocation différente.

  • Titre traduit

    Workshops, techniques and bronzecrafts in Ancient Aquitania : from the end of Iron Age to the Gallo-roman period


  • Résumé

    History of techniques studies the links between an object and its fabrication techniques thanks to craft choices, society, economy, politic,… Knowing the physicochemical properties of the material, the working techniques, the tools and the gestures carried out, is necessary to understand the making process of metallic objects; material sciences and laboratory studies permit to reach some technical information about these objects. On one hand, the purpose is to analyze the elementary composition; on the other hand, the observation of metal microstructures makes it possible to highlight its thermomechanical history, in order to understand the chaîne opératoire which enables to make the studied artefacts. When workshop vestiges are dig up, it is interesting to try to replace the chaîne opératoire in the time and within the given space. By this way, the reflexion can be extended to the workshop social organization. This transdisciplinary work studies the evolution of the technical practices of the transformation metallurgy of copper alloys between the IIIrd century B. C. And IIIrd century A. D. In the Roman Province Aquitania drown up by Auguste Emperor. The whole of the studied vestiges have been dig up from seven recent archaeological excavations or prospection sites. Results of these studies make it possible to highlight some evolutions in the technical practices in these times. Moreover, some differences of organization between workshops with different production way have been highlighted.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (284 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-263

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.