Hommes et mangroves du littoral du Pará (Amazonie Brésilienne)

par Véronique Lenormand-Bon

Thèse de doctorat en Géographie tropicale

Sous la direction de Jean-Michel Lebigre.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Sur la côte à ria du littoral du Pará, en Amazonie brésilienne, alternent mangroves, plages et dunes. Les marais maritimes constituent une véritable forêt littorale s’étendant sur près de 2000 km². Cette interface aux limites mouvantes constitue une barrière, empêchant pénétration systématique et installations humaines, mais aussi une zone ressource utilisée par les populations locales pour subsister, grâce à des activités de pêche et de collecte de mollusques et crustacés dont le crabe de mangrove Ucides cordatus. Cet espace s’insère dans la zone côtière, plus peuplée que le reste de l’Etat, et doit faire face aux mutations engendrées par la modernisation et la croissance des échanges. A travers l’étude systémique du littoral où les situations sont très diverses, tant pour ce qui concerne les activités pratiquées que l’intégration à l’espace régional, nous nous intéressons à la question de l’organisation de l’espace. Elle est abordée ici sous différents angles et échelles pour définir ce qui la détermine : milieu physique complexe et original, proximité de l’espace maritime, estuarien ou au contraire terrestre, historique du peuplement et aménagements modernes. Les disparités entre les espaces s’accentuent avec la modernisation, les migrations, la pression démographique et sur les ressources naturelles, ce qui pose la question de la gestion durable des ressources et des espaces. Conflits d’usage, perturbations des milieux, mutations socio-économiques modifient l’organisation des sociétés locales, leur espace de vie et le milieu grâce auquel elles vivent. Différentes stratégies d’adaptation et de gestion permettent de faire face avec plus ou moins de succès à ces mutations.


  • Résumé

    On the ria coastline of the Pará state, in Brazilian Amazonia, we find a succession of mangroves, beaches and sand-dunes. The mangroves there constitute a true coastal forest, covering nearly 2000 km². This interface, marked by its blurred limits, woks simultaneously as a barrier against human systematic penetration and settlement, and as a means of subsistence for the local populations fishing and collecting crustaceans and molluscs. This area, because it is part of the coastal region, more densely populated than the reste of the state, muste endure the changes involved by modernization and growing exchanges. In our study of the coastline as a system, with its immense diversity in terms of men’s working activities or integration within the regional space, we will focus on the question of spatial organization. Our subject wil be dealt with from different angles and on diferent scales, so as to find out what elements influence it, including a complex, unique physical environment, closeness to the land or on the contrary to the sea or estuaries, the history of human settlement, and the road infrastructures. The disparities between the various areas tend to increase with modernization, population pressure, human migration and pressure on the natural ressources, which precisely arouses the question of how to manage them in terms of the latter. The organization of the local human societies, their living space and ressources may change according to the conflicts regarding how to use the land, the perturbations of the environment and the socio-economic mutations. Various strategies may be adopted so as to handle, adapt to and finally cope with the latter more or less successfullly.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol (439 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 416-439

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.