La dimension spatiale de l'animation des jeunes : Bordeaux, ville socioculturelle ?

par Jean-Luc Richelle

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Pierre Augustin.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Un récit de savants et de politiques explique que la question sociale est devenue la question urbaine. A la fois problème et solution, l’espace urbain fait l’objet d’une diffusion d’équipements collectifs de proximité puis d’un zonage de quartiers sensibles. Face à une ville qui se défait, l’ambition de l’animation socioculturelle auprès des jeunes est de produire dans ces territoires un bien vivre-ensemble selon un projet éducatif institutionnel. Des représentations sociales caractérisent trois modèles de ville s’imbriquant : une ville romantique, une ville éclatée et une ville socioculturelle. Trois modèles d’animation y correspondent : une animation socioéducative et culturelle, une animation prioritaire, une animation médiatrice. La problématique a trait à la dimension spatiale de l’animation des jeunes. Les rapports entretenus entre des animateurs et des jeunes reposent sur des représentations en matière de désorganisation et d’engagement dans la sphère publique. Nous présentons la ville de Bordeaux « réveillée » par un projet urbain en cours et l’évolution d’une association gestionnaire d’équipements socioculturels qui illustre la territorialisation de l’animation. Praticien chercheur, nous observons des pratiques d’animateurs sur le terrain et les rapports qu’ils engagent avec des jeunes dans des équipements et des espaces publics. L’enjeu d’une animation qui fait vivre une ville socioculturelle est celui d’une émancipation sociale reposant sur une autonomisation des citoyens au sein d’espaces publics critiques, au risque d’une régulation sociale susceptible d’induire la neutralisation d’une urbanité de confrontation et des rapports sociaux sous- jacents.

  • Titre traduit

    The spatial dimension of the animation of young : is Bordeaux a sociocultural city


  • Résumé

    A story of scholars and politicians explains that the social question has become the urban question. At the time problem and solution, the urban space is object of dissemination of proximity and collective equipment then a zoning of sensitive districts. Faced with a city that is defeated, the ambition of sociocultural animation for young people is to produce in these territories a well living-together according to an institutional educational project. Social representations characterize three models of city which fit together: a romantic city, a fragmented city and a sociocultural city. Three models of animation correspond to these precedents: a socioéducative and cultural animation, a priority animation, a mediatory animation. The problematique concerns the spatial dimension of the animation of young. The reports maintained between animators of young and young are based on different representations in terms of disorganization and commitment in the public sphere. We are presenting the city of Bordeaux "awoke" by an urban project in progress and the evolution of a manager association of socio cultural equipments which illustrates the territorialisation of animation. Practitioner and investigator, we observe practices of animators of young on the field and the reports they create with young people in equipments and public spaces. The challenge for an animation that live a sociocultural city is of a social emancipation based on an empowerment of citizens in critics public spaces, at the risk of a social regulation likely to induce the neutralization of a urbanity of confrontation and underlying social reports.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (377 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 332-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.