La construction d'une économie touristique sur la Côte Aquitaine des années 1820 aux années 1980 : politiques d'aménagement, pratiques sociales et développement local

par Mikaël Noailles

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Christophe Bouneau.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Cette étude sur le temps long, quasiment 150 ans, du tourisme moderne, de sa naissance à son apogée, plonge au cœur des racines du tourisme aquitain d’aujourd’hui, à travers l’aménagement touristique qui en est, depuis le départ, la marque indéfectible, sans négliger l’environnement social, politique et économique dans lequel il s’inscrit. Il faut donc étudier comment par la démocratisation et la massification, le tourisme est passé de la marge au cœur du système socio-économique et politique aquitain. En effet, la période qui s’étend des années 1820 aux années 1980 correspond pour le tourisme aquitain à une phase de construction, d’organisation et de mutation de cette activité. Il tend à devenir un secteur socio-économique organisé et valorisé. Le système touristique qui émerge et se développe alors donne naissance à une économie du tourisme au sens premier du terme d’art de bien administrer et gérer une activité. Cette longue période de profonds changements se traduit par l’organisation du secteur touristique par un réseau d’acteurs diversifié, par des mutations dans les pratiques touristiques. Le tourisme passe aussi d’une activité complémentaire à un secteur économique autonome et source de développement local ce qui prouve son affirmation et sa légitimation. Cette étude voit aussi les évolutions identitaires de la côte des Landes de Gascogne puis de la Côte d’Argent et enfin de la Côte Aquitaine, trois noms pour un même espace mais trois périodes identitaires bien marquées qui font l’originalité de ce littoral. De fait, identité régionale, pratiques sociales, politiques d’aménagement et volonté de développement local ont interagis sur ce littoral avec plus ou moins de force sous l’impulsion de divers acteurs plus ou moins puissants et organisés.

  • Titre traduit

    The construction of a tourist economy on the Aquitanian Coast from 1820's to 1980's : regional planning politics, social practices and local development


  • Résumé

    This study of modern tourism covers a long time – from its birth to its peak. It investigates the very roots of today’s tourism in Aquitaine, through tourism-related regional development, which has been its irretrievable indication from the beginning, but it also examines the social, political and economic environment. It is essential to study how democratization and massification have brought tourism from the fringe to the heart of the region’s political and socioeconomic system. In fact, the period from the1820’s to the 1980’s corresponds to a phase of construction, organization and change for that activity. Tourism tends to become an organized, increasingly prestigious socioeconomic sector. The emerging and developing tourism system generates an economy in the first sense of the word: the art of running and managing an activity. The effects of that long period of deep change were the organization of the tourism sector with a network of varied actors, as well as modifications in the tourists’ practices. Tourism, once a complementary activity, becomes an autonomous economic sector, which contributes to local development – a proof of its assertion and legitimating process. This paper also studies the evolution in the identity of the côte des Landes de Gascogne, then of the côte d’Argent, and eventually of the Côte Aquitaine – three terms naming the same place, but tallying with three distinct identity periods which make up the originality of the littoral. Indeed, regional identity, social practices, regional planning politics and wills for local development, have interacted on that coast with more or less power, impelled by more or less powerful and organized actors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (557, 243 p.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 30-79. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.