Hannah More : une femme d'ombres et de lumières

par Véronique Dall'Olmo-Pichet

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Cécile Révauger.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Hannah More (1745-1833), a marqué son époque et l'a influencée dans des domaines aussi variés que la littérature, la politique, l'abolitionnisme, le philanthropisme ou encore l'éducation. More s'est engagée très jeune dans une carrière littéraire dont les succès lui ont permis d'être membre du cercle des Bluestockings et de figurer, en 1777, sur le célèbre tableau du peintre Richard Samuel, 'The Nine Living Muses of Great Britain', exposé à la Royal Academy, puis aujourd'hui à la National Portrait Gallery à Londres. Dans les années 1780, More a entamé un long cheminement religieux qui allai aboutir à sa conversion et transformer la femme de lettres en évangéliste militante. Dès lors, More a vécu pour et par sa religion. Ainsi, Hannah More a trouvé justification à tous ses engagements, toutes ses réalisations et toutes ses prises de position, en s'appuyant sur l'application en contexte de ses principes évangélistes. Les événements qui ont agité la France avec la Révolution et la Terreur, puis l'Angleterre et plus généralement l'Europe avec les guerres Napoléoniennes ont marqué l'entrée en politique de More, qui pourtant novice en la matière, s'est révélée une fervente conservatrice, anti-révolutionnaire et farouchement opposée aux réformateurs, les Radicals. Son engagement politique s'est principalement traduit par l'écriture de pamphlets conservateurs et par les Cheap Repository Tracts, forme de littérature populaire dans laquelle More a excellé. Les débats, soulevés au sein de la population anglaise, tels que l'abolition de la traite des esclaves puis de l'esclavage, de l'assistance aux pauvres ou encore de l'éducation, ont permis à l'évangéliste Hannah More d'être perçue par ses contemporains comme une abolitionniste, une philanthrope et une pédagogue de renom. Pourtant, les engagements de More, qui ont été provoqués par son entourage, à l'exception de son implication pédagogique pour les femmes de l'élite, n'ont eu d'autres buts que de lui permettre de propager son message évangéliste et de réaliser sa mission qui tendait à proposer une réforme de la morale au sein de la société britannique. En adoptant une attitude dogmatique, qui reflétait a part d'ombres et lui faisait obéir , volontairement et sans retenue à ses conceptions religieuses et politiques, Hannah More est pourtant devenue un personnage marquant de son époque et a pu se mettre en lumière pendant prés de quatre décennies. Pour y parvenir, l'évangéliste Hannah More a fait preuve d'une cohérence religieuse stricte et rigoureuse, qui l'a éloignée des réalités mais qui, contre toute attente, lui a permis avec plus ou moins de succès de concrétiser ses projets.

  • Titre traduit

    Hannah More, a woman of the enlightenment


  • Résumé

    Hannah More (745-1833), was one of the most influential figures of her time and got involved in spheres as varied as literature, politics, slavery abolition, philanthropy or education. More started with a successful playwright career, she was welcomed by the women of the literary circle, called the Bluestockings'. In 1777, she was represented in the guise of the ninth muse by the painter Richard Samuel in his famous painting, exhibited at the Royal Academy and today at the National Portrait Gallery, in London, 'The Nine Living Muses of Great Britain'. In the 1780's, More committed herself to doing a long religious progression which ended with her conversion and transformed the literary woman into an active and fervent Evangelical. From then, More lived for and thanks to her religion. Thus, Hannah More's involvements, educative and political stances were all deeply rooted in her Evangelical creed. The French Revolution, the Terreur, and the Napoleonic wars marked Hannah More's political commitment. In this new role, and though she was inexperienced, More proved, a staunch conservative, an anti-revolutionary and a fierce opponent to the Radicals. Her political involvements, were mainly conveyed through the writings of conservative pamphlets and through a series of Cheap Repository Tracts, a form of popular literature which More excelled in. The debates which stirred British society, like the abolition of the slave trade, the fight against poverty, or, the debate on education allowed, the Evangelist Hannah More, to be understood by her contemporaries as an abolitionist, a philanthropist and a well-known educationalist. However, Hannah More's involvements, which were mainly induced by her friends' demands, with the exception of her commitment to the education of women of the elite, had the one and only goal to propagate her Evangelical message and to achieve her mission which aimed at proposing a moral reform in British society. In adopting a dogmatic attitude, which always lurked in the background, and made her consciously obey her religious and political conceptions, Hannah More could become a figure of her time and put herself in the foreground during around four decades. To reach this goal, Hannah More, the evangelical activist woman, showed her rigid and strict religious consistency. Though, this form of evangelical coherence took More away from reality, it allowed her, contrary to all expectations, to do something worthwhile and to accomplish her work with more or less success.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (483 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 444-480. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.