Régulation médiatique et journalismes en Gambie et au Sénégal

par Moussa Mbow

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Annie Lenoble-Bart.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La régulation médiatique se manifeste souvent par l’intervention des pouvoirs publics à travers des lois et règlements qui peuvent à leur tour instituer des mécanismes pour orienter, diriger ou contrôler les conduites des acteurs. Elle peut être également le résultat d’un désengagement partiel ou total des gouvernants. Dans ce cas, il revient aux professionnels de se fixer eux-mêmes des normes de conduite, on parle alors d’autorégulation. Cette étude fait une analyse des méthodes de régulation pratiquées dans deux pays d’Afrique subsaharienne. Le Sénégal dont le système allie un dispositif légal assez lourd à une autodiscipline encore balbutiante. La Gambie qui se particularise par une réglementation plus ou moins réfractaire à la liberté, peu encline au changement et une absence de mécanismes d’autorégulation. Dans les deux cas, il apparaît que la faiblesse ou l’absence d’une déontologie professionnelle formalisée a souvent servi de prétexte ou de faire valoir aux pouvoirs étatiques pour légiférer ou maintenir des dispositions qui semblent contraires aux principes de liberté. La démarche ici adoptée est en parfaite conformité avec l’interdisciplinarité qui caractérise les sciences de l’information et de la communication. Il s'agit d'étudier les principes théoriques en les confrontant à la réalité des pratiques assumées avec une interrogation sur d’autres secteurs connexes comme le cadre politique, l’environnement économique, etc. Grâce aux enquêtes de terrain et aux entretiens avec les acteurs des médias, l’approche est aussi empirique. Elle est également prospective, en ce qu’elle met en évidence quelques limites des outils et mécanismes de régulation tout en proposant des solutions sur la base de pratiques observées ailleurs.

  • Titre traduit

    Media regulation and journalism in the Gambia and Senegal


  • Résumé

    Media regulation often appears by the intervention of the authorities through laws and decrees which can in their turn institute mechanisms to direct, express or control the conduits of the actors. It can be also the result of partial or total disengagement of controlling. In this case, it is allocated to the professionals to set themselves the standards of control, one speaks then about self-regulation. This study makes an analysis of the methods of regulation practiced in two countries of sub-Saharan Africa. Senegal, where the system combines a heavy legal device with a stammering self-discipline. Gambia which particularizes itself by a regulation more or less refractory with freedom, not very inclined with change and an absence of mechanisms of self-regulation. In both cases, it appears that the disadvantage or the absence of a formalized self-regulation was often used as pretext by authorities to legislate or maintain provisions which seem contrary with the principles of freedom. The analysis adopted here is in perfect conformity with the interdisciplinary communication and information sciences. It is question of studying the theoretical principles by confronting them with the reality of the practices assumed with an interrogation on other related sectors as the political framework, the economic environment, etc. Thanks to the investigations and the discussions with the actors of the media, the approach is also empirical. It is also prospective, in what it highlights some limits of the tools and mechanisms of regulation while proposing solutions on the basis of practice observed elsewhere.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (448 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 379-387

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.