Pour une esthétique du chaosl : le théâtre de la catastrophe de Howard Barker

par Juliette Mézergues

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Philippe Rouyer.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    For an aesthetic of chaos : Howard Barker's theater of catastrophe


  • Résumé

    Howard Barker est un dramaturge, poète, metteur en scène et peintre anglais né en 1946. Il commence à écrire au début des années 1970 et développe dès les années 1980 le concept du théâtre de la Catastrophe. Son théâtre reconnaît comme modèle la tragédie antique, qu’il ampute de sa catharsis et dont il ne garde que le point d’orgue, le chaos. Il place l’acteur au centre car il est le porteur du langage. Ce mémoire analyse les concepts de ce théâtre à travers cinq pièces choisies : les Européens, Gertrude le cri, la douzième bataille d’Isonzo, Und et N’exagérez pas (Désirs et insultes) une déclaration politique sous forme d’hystérie. Dans la première partie, nous développons les grands principes de ce théâtre : la base tragique et son adaptation, l’omniprésence de la mort ; la spéculation que pratique l’auteur sur une base historique ou littéraire ; la mise à mal de la morale à travers le savage ego qui caractérise le personnage catastrophiste. La deuxième partie s’attarde sur la construction de la pièce Catastrophiste : quelle en est sa dramaturgie, comment sert-elle l’expression du désir et place-t-elle le langage au centre de ce théâtre, comment le chaos en est indissociable. La troisième partie analyse l’aspect poétique des trois dernières pièces citées où le secret est prépondérant, où le langage du théâtre de la Catastrophe se radicalise. La quatrième partie relate des expériences avec ce théâtre : spectatrice, auditeur libre, stagiaire et assistante à la mise en scène. Divers points de vue y sont confrontés. La conclusion reprend les concepts du théâtre de la Catastrophe et appréhende sa place dans le paysage théâtral contemporain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (421 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 405-416

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3830
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.