Le langage en question dans l'oeuvre romanesque de Réjean Ducharme

par Marie-Christine Morin-Lacourrège

Thèse de doctorat en Littératures française, francophones et comparées

Sous la direction de Marie-Lyne Piccione.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le langage en question dans la création romanesque de Réjean Ducharme, tel est l'intitulé de notre sujet divisé en trois parties : le monde merveilleux de Ducharme, la stratégie du refus, puis le langage expression du mal-être. Nous examinons en premier lieu l'onomastique, la quête du double, les marques spatio-temporelles plantant un décor atypique, ainsi que les instruments langagiers servant à transcrire le langage de la démesure et la parole vive, communs à Ducharme et à l'univers des contes. Nous analysons , en second lieu, les origines de la violence langagière, ainsi que les dfférents types de refus inhérents aux protagonistes et s'inscrivant dans une strtégie visant à détruire l'adulte. Puis, en dernier lieu, nous démontrons l'impossible classement catégorique ou exclusif de l'oeuvre romanesque ducharmienne, ainsi que ses distorsions langagières portant préjudice à la vocation même du langage, puisque partant de l'empire du son le langage s'oriente constamment vers une création reposant sur la destruction : avec pour exemple le bérénicien. . . Pour finir la traduction particulièrement fine d'un langage du dedans dit pathologique, mais conduisant à l'hermétisme, l'intraduisible, l'illisibilité voire le non-langage. . .

  • Titre traduit

    The language in question in the creation of Réjean Ducharme


  • Résumé

    The language in question in the creation of Réjea Ducharme, such is the title of our subject divided into three parts ; the marvellous world of ducharme, the stategy of the refusal, then the language expression of the evil-being. We examine, first of all, the onomastique, the surch of the double, the spatiotemporal marks planting an atypical decoration, as well as thelinguistic instruments serving for transcribing the language of the iimmoderation and the lively language common to Ducharme and to the universe of the tales. We analyse, secondly, the origins of the linguistic violence, as well as the various types of the refusals inherent to the protagonists and jining a strategy to destroy the adult. Then, lastly, we demonstrateimpossible categorical or exclisive classification novel ducharmienne, as well as its linguistic distorsions carrying damage in the vocation of the , because leaving empire of the sound, the language turns contantly to a creation resting on the destruction : with for example the bérénicien. . . To finish by the particlarly fine translation of a language of inside said pathological, but leading to the hermetism, the untranslatable, the illegibility even the non-language. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (494 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : p. 350-366. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèques). Faculté des Lettres et des Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 840(714) DUCHARME 8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.