La poésie bachique de l'ère préislamique aux prémices de l'islam

par Hermann Ferga

Thèse de doctorat en Littérature arabe

Sous la direction de Dominique Mallet.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Bacchic poetry in the pre-islamic era at the genesis of islam (origins, metre, evolution, from tradition to innovation)


  • Résumé

    La poésie bachique préislamique est un champ de la littérature arabe qui n’a jamais été exploré. Seules quelques études récentes se sont penchées sur cette question, sans toutefois établir les composantes d’une tradition poétique sur le thème du vin. L’étude propose tout d’abord de rassembler, de façon inédite, l’ensemble de ce corpus poétique. Ainsi, les résultats ont attesté que les anciens savants arabes n’ont analysé qu’une infime partie de cet ensemble, que l’on peut estimer à 10%. La poésie du vin étant par nature « islamiquement non correct », l’apport artistique de nombreux poètes, et a fortiori, ceux d’entre eux qui ont embrassé l’islam, a été négligé. Dans un second temps, après avoir retracé une histoire sommaire du vin au Moyen-Orient, de l’époque antique à l’ère préislamique, l’étude s’est attachée à définir les bases lexicales et les procédés descriptifs qui composent cet héritage bachique préislamique. Nous avons répertorié les sous thèmes qui constituent le « bloc » bachique, puis classé de façon scientifique et originale la quasi-totalité du lexique et des comparaisons, afin de faciliter l’analyse des résultats. Parmi ces sous thèmes, figurent les appellations du vin, les noms des vignobles, les ustensiles, la description du serveur, etc…Cette étude a par ailleurs mis en évidence la relation étroite entre la métrique et le lexique du thème poétique. Cette nouvelle théorie « des combinaisons formulaires » confirme que le poète arabe, tout en excellant dans son art, s’appuie sur des « techniques », issues de l’héritage artistique de ses anciens modèles. En dernier lieu, l’influence de la tradition bachique préislamique sur la poésie de brillantes figures de l’ère omeyyade et abbasside, a été clairement démontrée. Celles-ci n’ont pas hésité à reprendre les images et techniques définies à l’ère préislamique, pourtant étrangères au nouvel environnement plus citadin. Cela montre bien l’existence d’une tradition poétique ancestrale. Toutefois, le poète sait faire preuve d’innovation en adaptant ces normes conventionnelles au nouvel environnement socio-culturel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(360 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 280-288

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.