Recherches sur l'iconographie lycienne archaïque et classique : contribution à l'étude des rencontres interculturelles en Lycie

par Fabienne Colas-Rannou

Thèse de doctorat en Histoire, langues, littérature anciennes

Sous la direction de Jacques Des Courtils.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Research on archaic and classical Lycian iconography : contribution to the study of intercultural meetings in Lycia


  • Résumé

    Par une approche iconographique, cette thèse propose d’appréhender les rencontres interculturelles en Lycie, et d’aider à mieux connaître les Lyciens. Région du Sud-Ouest anatolien, voisine de la Grèce d’Asie, incluse dans l’empire perse à partir du milieu du VIe siècle avant J. -C. , la Lycie est une zone de contacts. Dans un premier temps, à partir de l’examen du matériel lycien daté du milieu du VIe siècle jusqu’au IVe siècle av. J. -C. , composé de chambres funéraires peintes, de piliers funéraires, de tombes rupestres, de sarcophages et d’autres monuments de pierre, est dressé le tableau des motifs et des thèmes, qui font l’iconographie lycienne. Dans un second temps, sont développées l’étude des scènes athlétiques des monuments funéraires du VIe siècle, puis celle des représentations d’êtres et d’animaux fabuleux du VIe au IVe siècle, relevant d’un choix raisonné. Ces études consistent d’abord en l’analyse approfondie des images, ponctuée par la description fine du contenu et l’observation du style. Elles se poursuivent par une approche comparative avec les corpus iconographiques des mondes grecs, des régions de l’Anatolie et du Proche-Orient ancien et s’achèvent avec la recherche de l’interprétation des images, en liaison avec les croyances et les pratiques locales. Ainsi, selon différentes formules, est dénoué le jeu complexe entre l’aspect et le sens des images, et sont éclairés certaines sources et certains modes de transmission des motifs iconographiques. L’hellénisation par l’art est réelle et se lit dans le style et l’emploi de différents motifs iconographiques. Mais elle est partielle, et n’efface pas un répertoire et un esprit anatoliens, aux accents orientaux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (374-XCIX f.-[5] f. de pl. dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 318-350

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4054
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1248
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.