Impact des inhibiteurs de l'acétylcholinestérase dans la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées

par Antoine Pariente

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Épidémiologie et intervention en santé publique

Sous la direction de Annie Fourrier.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    La maladie d'Alzheimer (MA) et les maladies apparentées touchent plus de 850 000 personnes en France. La pertinence clinique de l'efficacité des inhibiteurs de l'acétylcholinestérase (IAChE) dans ces indications reste controversée. L'objectif de cette thèse était d'évaluer l'impact des IAChE en population dans le traitement de la MA et des maladies apparentées. Nous avons d'abord étudié l'utilisation des IAChE en population : 20 % des patients atteints de MA ou de maladie apparentée utilisaient des IAChE en France, dont 45 % présentaient une persistance du traitement à un an. La persistance était moindre chez les sujets les plus âgés et les sujets être. Ces facteurs pourraient donc limiter l'impact des IAChE. Nous avons ensuite étudié l'efficacité des IAChE en population : l'utilisation des IAChE, sans prise en compte de ses modalités, n'était pas associée à une diminution du risque de déclin cognitif rapide, mais chez les patients traités, la être était associée à un doublement du risque d'institutionnalisation et de décès. Les IAChE pourraient donc avoir une efficacité cliniquement pertinente quand leur utilisation permet une bonne persistance. Nous avons enfin étudié la sécurité d'emploi des IAChE en population : la proportion d'effets graves était supérieure chez les sujets sous IAChE utilisant des psychotropes. L'utilisation de neuroleptiques était associée au risque d'infarctus du myocarde chez les déments, sans interaction avec l'effet des IAChE. Ces résultats permettent de reconsidérer l'intérêt de ces molécules. En outre, ils ont permis d'identifier les populations où les modalités d'utilisation devraient être optimisées afin d'améliorer l'impact des IAChE.

  • Titre traduit

    Impact of cholinesterase inhibitors in Alzheimer's disease and other dementias


  • Résumé

    More than 850 000 persons are affected by Alzheimer's disease (AD) and other dementias in France. The clinical meaning of the efficacy of cholinesterase inhibitors (Ch1s) in these indications remains controversial. The objective of this thesis was to estimate the impact of Ch1s in population in the treatment of AD and other dementias. Firstly, we studied the use of Ch1s in the population : 20 % of demented patients could use Ch1s in France, among whom 45 % would present one-year persistence to treatment, the persistence being lower for older or paucisymptomatic patients. These factors could thus lmit the potential impact of Ch1s. Secondly, we studied the efficacy of Ch1s in the population : Ch1 use, without considering its patterns, was not associated with a decreased risk of rapid cognitive decline. Conversely in treated patients, non-persistence was associated with a two-fold increase in the risk of institutionalisation or death. Ch1s could thus have a clinically meaningful efficacy providing that their patterns of use warrant a sufficient persistence. Thirdly, we studied the safety of Ch1s in the population : the risk of severe adverse events, among all events, was higher for patients treated with Ch1s using psychotropics. The use of antipsychotics was associated with an increased risk of myocardial infarction, without any interaction with the use of Ch1. These results could help reconsidering the interest of Ch1s in the treatment of AD and other dementias. They also allowed to identify the populations in which the patterns of use of Ch1s were the most likely to compromise their therapeutic benefit and should be optimized to improve the impact of these drugs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 193-203. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2008-1574
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9481
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.