Protéasome : activité et localisation dans les cellules quiescentes de Saccharomyces cerevisiae

par Damien Laporte

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Bertrand Daignan-Fornier.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 2 .

  • Titre traduit

    Proteasome : activity and localization in quiescent yeast cells


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Lors de la transition prolifération/quiescence de S. Cerevisiae, la dégradation de l'adénine déaminase (Aah1p) dépend d'une protéine à motif F-box Saf1p, du complexe d'ubiquitination SCF et du protéasome 26S. . Mon travail montre que Saf1p fait le lien entre Aah1p et le SCF, indiquant que Saf1p appartient à un complexe SCF actif en quiescence. Nos données indiquent aussi que Aah1p est ubiquitinylée par le SCF Saf1 puis dégradé par le protéasome 26S en quiescence. Dans les cellules de S. Cerevisiae en prolifération, le protéasome 26S est majoritairement localisé dans le noyau. J'ai montré que dans les cellules quiescentes, les sous unités du protéasome se localisent dans des granules cytoplasmiques mobiles (PSGs). Ce phénomène est totalement reversible lorsque les cellules ré-entrent dans le cycle prolifératif. Cette relocalisation du protéasome dans le noyau peut s'effectuer en absence de synthèse protéique de novo, indiquant que les PSGs sont des structures de stockages. Enfin, nous avons montré que ce phénomène de mise en place/dissociation des PSGs est conservé au cours de l'évolution, soulignant l'importance de ce phénomène. Les cellules quiescentes de S. Cerevisiae sont décrites comme étant non bourgeonnantes, arrêtées en phase G1 du cycle cellulaire. J'ai observé que dans une culture en phase stationnaire, une partie de la population est bourgeonnante, que ces cellules sont viables et arrêtées dans toutes les phases du cycle cellulaire, probablement à cause d'un "incident" lors de la dernière division avant l'entrée en quiescence, j'ai aussi montré que ces cellules pouvaient donner lieu à une descendance viable. Ensemble, ces résultats indiquent que les cellules de S. Cerevisiae peuvent entrer en quiescence en s'arrêtant dans toutes les phases du cycle cellulaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (105 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 97-105

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2008-1564
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.